Avant le triomphe de la Révolution, les patients souffrant de l'anémie falciforme  à Cuba décédaient à un très jeune âge, mais de nos jours, ils dépassent les 60 ans de vie, grâce au Programme National de Soin Intégral au malade soufrant  d'anémie falciforme communément appellée drépanocytose.

laboratorio(10)

Dans des déclarations à la AIN un spécialiste de l'Institut d'Hématologie et d'immunologie (IHI),dans la capitale, le docteur Sergio Machín, souligne l'impact du diagnostic prénatal de cette affection génétique que portent les parents qui la transmettent à leurs descendants.

Ces derniers, dès la naissance, ont des garanties des soins médicaux, de diététique et de pharmacologie, ce qui leur assure une meilleure qualité de vie, souligne Machín, un des responsables du Programme National de Soin Intégral pour la Drépanocytose.

Celui qui officie également en tant que chercheur et professeur auxiliaire de l'INH, note que son centre est le leader au pays dans les soins, le diagnostic et la thérapeuthique de cette maladaie, l'anémie falciforme fortement présente chez les populations de race noire.

Il rappelle que depuis 1983, Cuba possède un programme de diagnostic prénatal, qui couvre toutes les femmes enceintes du pays et qui permet au couple porteurs de connaitre l'analyse de son enfant avant la naissance, et suite au conseil génétique, il peut décider de stopper ou non la grossesse.

Cela a permis de réduire l'incidence de la drépabocytose à la naissance, à en moyenne 10 personnes chaque année, par rapport à la centaine que l'on reporterait en fonction des porteurs actuels et le nombre d'habitants, affirme le docteur  Machín, qui est également chef du Service de Pédiatrie de l'IHI.

Guantánamo, Santiago de Cuba et La Havane sont les territoires qui comptent le plus grand nombre d'afrodescendants, et par conséquent, ce sont les ville sles plus touchées par la maladie qui détruit les globules rouges plus rapidement que la normale et obstrue les vaisseaux sanguins, indique  Machín.

La Sicklemie de son nom proche de l'appellation en anglais (sickle cell disease), est la maladie génétique la plus fréquente sur la planète et elle est présente sur les quatre continents.

En Afrique subsaharienne et dnas le Maghreb, en Asie (Moyen Orien, la péninsule arabe, l'Inde), dans les Amérique, au Nord  (États-Unis), au Centre (Guatemala, les îles caribéennes), et au sud(Brésil, Surinam, Guyane), et dans le sud de l'Europe (sud de l'Italie et Sicile, Grèce, Turquie), selon les statistiques de l' Organisation Mondiale de la Santé.

On estime à 500 000 le nombre d'individus qui naissent chaque année avec cette grave maladie et que 50% d'entre eux mourirint avant l'atteindre leur premier lustre, conclue le scientifique de l'Institut d'Hématologie et d'Immunologie, un centre qui a récemment célébré ses 47 ans au service du peuple. 

(Tiré de l'AIN)

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com