p9f1

Imbabura.-  Il faut faire le bien, mais bien le faire” est une expression de Paulina Gonzalón, qui depuis son enfance défend les Droits Collectifs du Peuple Afroéquatorien.

Détails. Cette femme d'Esmeraldas qui habiteà Ibarra depuis son enfance est la troisième de neuf enfants d'une famille modeste, mais dont l'humilité ne l'a pas empêché de se lancer de grands défis. Paulina est la  Vice-presidenta Nationale de l'Association Majoritaire des Afrodescendants de l'Équateur ( Asociación Mayoritaria de Afrodescendientes del Ecuador - AMAE). 

Guerrière. Les gens considèrent Paulina comme un leader dans la paroisse (circonscription) d'Alpachaca de Ibarra, là où elle réside. Depuis 10 ans, elle organise des camps de vacances appellés La Pampa, lors desquels sont offerts des ateliers de musique, d'anglais, de culture physique, de natation entre autres choses.

Éducatrice. Paulina est la Coordinatrice nationale de l'Éducation Complémentaire dans les zones rurales de différentes provinces du pays. “L'être humain est fait pour tout, l'objectif de vie de chacun est de se transcender”, indique celle qui enseigne au collège Juan Pablo II dpuis 20 ans.

Travail. Paulina et son organisation ont trouvé une porte ouverte au Secrétariat National des Peuples, des Mouvements Sociaux et de la Participation Citoyenne (SPMSPC). Elle affirme que l'AMAE a été renforcé parce que le travail réalisé par le  SPMSPC complète une grande part de ses initiatives.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

 

http://www.elnorte.ec/imbabura/actualidad/34662-paulina-gonzalon-una-lideresa-afro-que-lucha-contra-la-discriminaci%C3%B3n.html