Un groupe de cinq expertes de l'ONU sur les afrodescendants effectuera une visite officielle au Panamá la semaine prochaine, pour recueillir de l'information sur la situation de cette minorité ethnique dans le pays, a indiqué une source des Nations Unies.

44DC4749D9C8E43CF144FB576758

La mission du Groupe de Travail des Experts des Nations Unies sur les Afrodescendants, présidée par Verene Shepherd, se déroulera du 14 au 18 janvier, à l'invitation du Gouvernement National, indique un communiqué du bureay régional pour l'Amérique Centrale du Haut Commisariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme dont le siège se trouve au Panamá.

Les experts analyseront les défis et les progrès liés à la pleine jouissance des droits des afrodescendants dans le pays.

Shepherd explique que le travail du Groupe au Panamá est d'identifier "les pratiques positives pouvant être partagées avec d'autres pays tant de la région que du reste du monde (...) et quelles réalisations se sont produites dans la promotion des droits des afrodescendants".

Il s'agira de la première visite officielle d'experts indépendants désignés par le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies au Panama sur les dix dernières années, indique encore le communiqué officiel.

En plus de la capitale, les expertes visiteront la ville de Colón, sur la côte Atlantique.

Les expertes rencontreront les autorités gouvernementales, les représentants des organisations non gouvernementales, la société civile, les membres de la communauté afrodescendante, des universitaires et le Défenseur du Peuple.

Leur mission comprend des rencontres avec la Commission Nationale contre la Discrimination et d'autres personnes et institutions qui travaillent dans le domaine de l'égalité et de l'inclusion sociale, et elles espèrent visiter des centres de détention.

Le Groupe de Travail présentera un compte rendu détaillé sur sa mission au Panamá devant le Conseil des Droits de l'Homme en septembre 2013, toujours selon le communiqué.

En plus de Verene Shepherd (Jamaïque), le gruupe d'expertes indépendante, qui travaillent à tire personnel, est constitué de Monorama Biswas (Bangladesh); Mireille Fanon-Mendes (France); Mirjana Najcevska (Macédoine ) et Maya Sahli (Algérie).

Le Groupe de Travail des Experts sur les Afrodescendants a été établi par l'ancienne Commissions des Droits de l'Homme le 25 avril 2002, suite à la a Conférence Mondiale contre le Racisme qui s'est tenu à Durban, en Afrique du Sud en 2001.

Les experts visitent des pays pour recabar información et pouvoir approfindir leur compréhension sur la situation des afrodescendans dans diverses régions du monde et promouvoir leur accès plein et effectif à la santé, l'education et à la justice.