lainformacion.com

 

Panamá, 25 oct.- La réalité des peuples afrodescendants et la mise en branle de politiques publiques bénéficiant à l'ensemble de leur population à travers le monde sont quelques-uns des thèmes analysés à l'occasion du Pré-Sommet Mondial des Afrodescendants qui a débuté jeudi dernier au Panama.

La rencontre qui prendra  trois jours de débats et de conférence compte plus de 150 participants venant de 39 payas d'Amérique, d'Afrique et d'Europe.

La journée inaugurale a eu lien mercredi soir et a vu la participation de ,embres du gouvernement panaméen, dont le ministre de la Présidence, Roberto Henríquez, ainsi que des représentants de diverses organisations internationales.

Le secrétaire exécutif de la Plateforme Sommet Mondial des Afrodescendants ( Plataforma Cumbre Mundial de Afrodescendientes), Celio Álvarez, a indiqué à Efe que la rencontre au Panamá est un point important dans l'agenda dont on fait la promotion au niveau mondial, pour un développement politique économique et social des communautés afrodescendantes.

Álvarez a indiqué qu'il est nécessaire que les politiques publiques soient impulsées au niveau mondial, et que les inquiétudes des afrodescendants soient exprimées en ce qui a trait aux espaces de décision et de collaboration par les différents gouvernements.

Il a ajouté que d'autres groupes historiquement exclus comme les indigènes sont également invités, afin de générer des projets conjoints à être pris en compte par les Gouvernements des différents pays.

Ce mercredi, le docteur Douduu Diene, ancie rapporteur spécial des Nations Unies contre le racisme et la discrimination raciale a présenté la conférence "El Decenio de los Afrodescendientes, oportunidades y desafíos del movimiento afrodescendiente" (La décennie des afrodescendants , opportunités et défis du mouvement afrodescendant), avant que se tienne un pannel spécialisé qui a développé la thématique : Hitos del movimiento social Afrodescendientes: el largo camino hacia el reconocimiento"(Faits marquants du Mouvement social Afrodescendants : la longue route vers la reconnaissance) .

Jeudi, la Porto-Ricaine Palmira Ríos a abordé la justice, les droits humains et les politiques publiques pour les afrodescendants , et un groupe d'experts, dont l'espagnole Consuelo Cruz et l'Équatorienne Sonia Viveros ont analysé la thématique des défis auxquels font face les femmes afrodescendantes.

En août  2011, dans le cadre de la célébration de l'Année Internationale des Afrodescendants s'était tenu à la Ceiba, au Honduras, le Premier Sommet Mondial des Afrdescendants lors duquel, pour la première fois, les organisations noires du monde s'étaient réunies pour analyzser la situation des afrodescendnats et surtout leurs perspectives.

Lors de ce sommet, des accords et des objectifs spécifiques avaient été établis, comme la signature d'un nouveau contrat social définissant la route à suivre pour les afrodescendants au cours des prochaines années.

Il avait également été proposé d'inciter les Nations Unies à approuver la décennie des Afrodescendants, avec pour objectif que la société civile et les Gouvernements s'acheminent vers des solutions effectives pour résoudre les problèmes réels de cette population.

(Agencia EFE)

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://noticias.lainformacion.com/politica/cumbre/realidad-de-pueblos-afrodescendientes-es-analizada-en-pre-cumbre-en-panama_3oJyDOH3WXwaodBgxIJ7g5/