AHYLIN ANABEL AIZPRÚA
 
 PANAMÁ.. Le Panamá sera l'hôte de l'AfroFestival 2012 du 16 au 19 mai et qui verra la participation de représentants de 15 pays de la régions et des Caraibes. 

festiL'événement se tiendra au Centre des Conventions Atlapa et est organisé par le Réseau des Femmes Afrodescendantes (Red de Mujeres Afrodescendientes), le Centre de la Femme Panaméenne, (Centro de la Mujer Panameña) le Centre des Études Afropanaméennes (Centro de Estudios Afropanameños) et la Fondation de l'Ethnie de Colon (  Fundación de la Etnia de Colón). 

La finalité dudit festival est de revéler aux touristes étrangers de même qu'aux nationaux les manifestations artistiques, musicales, gastronomiques et de design de mode des afrodescendants. 

Kayra Harding, la dirigeante du Réseau des Femmes Afropanaméennes (Red de Mujeres Afro Panameñas) affirme que ‘l' AfroFestival 2012 amènera le pays à prendre le leadership régional en étant le siège d'un événement qui vise à mettre en exergue l'image sociale des afrodescendants dans notre société’. 

Au cours du festival seront présentés les coutumes et traditions des délégationsqui viendront de Colombie, d'Haiti, de la République Dominicaine, du Brésil, du Honduras, du Costa Rica, de Cuba, du Nicaragua et dautres pays de la Caraibe et d'Amérique du Sud. 

Les dirigeants des pays mentionnés appartiennent à la société civile organisée. 

L' AfroFestival 2012 recevra en tout  60 invités, les délégations comptant le plus de membres étant celles du Honduras avec 14 personnes, parmi lesquels des Garifunas qui représentent la communauté noire du pays et  Trinidad et Tobago avec pour sa part 16 personnes. 

La représentation du Panama sera pour sa part assurée par groupes afrodescendants situés dans les provinces de Bocas del Toro, Colón, Darién et Panamá. 


Pour l'administrateur de l' ATP, Ernesto Orillac, le festival représente une réussite dans la culture afrodescendante. 

Nous espérons que ce festival se tiendra tous les an et qu'il se positionnera comme un produit touristique, puisque ce type d'activités rehausse la culture panaméenne ’, indique le fonctionnaire. 

Il ajoute que la Panamá possède une biodiversité de cultures, que l'on peut offrir à connaitre aux pays invités, particulièrement la culture des afrodescendants, pour sa gastronomie, ses danses et ses coutumes.

L'ATP a pour stratégie de promouvoir le tourisme culturel, de même que les conventions qui entrainent une occupation hotelière et de la demande de différents types de services touristiques, précise Orillac.
 
 Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com