Par Stephanie Elam, CNN

Traduit de l'Anglais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

Bet(CNN) – L’homme d’affaires milliardaire Bob Johnson a choisi le Libéria pour son tout dernier projet, le premier hôtel de première classe du pays.

Johnson, le fondateur de Black Entertainment Television fut le premier Afro-américain à contrôler une société cotée à la Bourse de New York et le premier propriétaire noir d'une grande équipe de sports professionnels aux États-Unis.

Il a indiqué à CNN les raisons qui l’ont poussé à choisir un pays frappé par une longue guerre civile pour héberger sa station thermale de 78 chambres en bord de plage.

"Quand on va dans un pays qui sort d’une guerre, il faut être prêt à prendre des risques, mais avec les risques viennent aussi les récompenses", déclare Johnson.

"Si je peux tout d’abord y accéder et avoir les bons contacts, il y a de bonnes chances de faire plus qu’un investissement qui portera de très bons fruits."

Johnson, le fondateur et président des sociétés RLJ, dit qu’il a évité la capitale Monrovia en raison de ses problèmes sociaux, du nombre élevé de personnes sans logement adéquat et du manque d'électricité fiable, Avec l'aide du gouvernement, il a plutôt choisi un site en bord de plage d’où il a dû faire partir certains résidents.

"Nous avons dû prendre cet endroit qui était dans un état de grande insalubrité. Nous avons déplacé certains bâtiments et, franchement certaines personnes qui étaient là, mais nous les avons fait emménager dans un endroit agréable. En retour, nous avons donné des emplois à un bon nombre d’entre eux," déclare-t-il

"Nous avons dû former les gens, car le service dans un hôtel n'est pas quelque chose de naturel si on n’a pas été à l'école ou si on a dû esquiver les balles pendant 15 ans de guerre civile."

Même s’il a emmené quelques cadres des États-Unis, Johnson affirme avoir principalement eu recours au personnel local pour son équipe de direction.

bet1"Nous avons apporté le leadership de base des États-Unis, mais ils ont tout de suite formé des Libériens. En fait, ce dont nous sommes le plus fiers actuellement, c’est probablement du fait que des six ou huit cadres supérieurs de l'hôtel, cinq d'entre eux sont des Libériens," dit-il.

Johnson entend poursuivre ses investissements au Libéria.

"Nous voulons établir une usine et construire des logements au Libéria. Ils doivent avoir des travailleurs et les travailleurs doivent avoir un endroit où rester."

Le Libéria, plus ancienne république d'Afrique fondée par des esclaves américains et Caribéens affranchis a subi une longue guerre civile dans les années 1990 et a été accusé de soutenir des rebelles en Sierra Leone voisine.

Environ 250.000 personnes ont été tuées durant la guerre civile au Libéria, qui a ruiné le pays économiquement.