Le film racontant l’histoire du capoériste bahianais fait près 180 000 entrées en une semaine

PAR KAMILLE VIOLA, RIO DE JANEIRO

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga

Rio -  Le très attendu long métrage  'Besouro " de Jean Daniel Tikhomiroff, a déjà réalisé de bons résultats quelques jours après sa sortie dans les salles. Lancé le 30 octobre dernier, le film du réalisateur Carioca avait déjà attiré 174.802 spectateurs dans 144 salles jeudi dernier, avec un revenu de R 1.629.087 $.

La curiosité entourant le long métrage est plus que justifiée: avec un budget de 12 millions de dollars - élevé selon les critères nationaux - il s'est permis le luxe de recruter le chinois Ku Huen Chiu, qui a travaillé dans des films comme 'Matrix', 'Le tigre et le dragon 'et' Kill Bill ' en tant que chorégraphe des combats du film.

L'histoire est basée sur le livre ‘Feijoada no Paraíso’ de Marco Carvalho, une sorte de biographie romancée du légendaire capoériste bahianais qui affronta les préjugés raciaux au début du 20e siècle. Selon plusieurs histoires sur Besouro, il avait le corps «blindé» grâce au Candomblé et était même capable de ‘voler’.

besouro

Les scènes de combat de «Besouro» ont été chorégraphiés par des Chinois qui ont travaillé sur des films comme 'Matrix' et 'Kill Bill' | Photo: Divulgation

La Capoeira n'avait jamais été faite ainsi. Et l'histoire du personnage nécessitait cette relation avec ce monde magique ”, explique João  Daniel. Interprète du personnage principal, la recrue Ailton Carmo, professeur de capoeira, assure que les vols du film ne sont pas aussi fantaisistes que ça. “Il n y a pas tant de différence avec ce que nous faisons. En outre, pensez-vous que dans le karaté, la vedette vole dans les airs? Il ne vole pas. Il a donc besoin d'effets spéciaux "compare-t-il.

Comme Ailton, un autre personnage important du film, Quero-Quero est interprété Anderson Grillo dont le métier n’est pas non plus celui d’ acteur. “Pour moi, il était essentiel que les deux soient des capoéiristes exceptionnels. Je ne voulais pas me limiter à des acteurs qui auraient appris pendant quelques mois ”, explique le directeur. Il a donc demandé à la responsable du casting - Fatima Toledo (de "Pixote" et "Tropa de Elite ', entre autres) de transformer les athlètes en acteurs.

La culture noire est représentée non seulement par les Capoéristes, mais aussi par les orixas qui apparaissent dans plusieurs scènes. "La plupart des acteurs sont noirs. Et de beaux noirs. C'est un film dont l'acteur principal est noir, un héros, et c'est très important au Brésil. Cela brise certains paradigmes ", analyse John Daniel.

La saga de capoéiriste sur Internet

Avant même la sortie de ‘Besouro’, un buzz s’était déjà créé autour du film qui a même concouru pour représenter le Brésil dans sa tentative d'obtenir une place pour les nominations aux Oscars dans la catégorie des films étrangers. “Un passage du film est resté pendant deux heures sur un site. Quelqu’un l’a pris et l'a fait passer sur YouTube. En 48 heures, il comptait le plus grand nombre d'accès de l'histoire du cinéma national”, dit João Daniel.