RIO DE JANEIRO — De vendredi à dimanche, le festival international Back2Black célèbre la culture africaine et sa diversité autour de concerts, spectacles de danses, projections de films et conférences, auxquels participeront des figures de la musique et de la culture contemporaines.

BaC1

Bac2

Gilberto Gil, un des chanteurs les plus importants de la musique populaire brésilienne et ancien ministre de la Culture, ouvrira les festivités ce vendredi soir, suivi d'un concert du chanteur et percussionniste sénégalais Youssou N'Dour et de la brésilienne Marisa Monte.

bAC2B

bACKTObLACK

Si la musique est le fil conducteur de l'événement, le festival est aussi l'occasion de rencontres, débats et échanges autour de thèmes comme la culture, le développement, ou la place de l'Afrique "berceau de l'humanité" dans la construction de l'avenir du monde.

bACK2bLACK2

Parmi les intervenants: l'écrivain angolais José Eduardo Agualusa, le très engagé musicien Bob Geldof (Pink Floyd, à l'origine notamment du festival Live Aid) ou encore Graça Machel, épouse de Nelson Mandela et militante pour le respect des droits de l'Homme en Afrique.

"Nous cherchons à réfléchir sur l'avenir de l'Afrique", explique José Eduardo Agualusa au quotidien brésilien O Globo daté de vendredi. "Une des questions que l'on se pose par exemple : l'aide internationale au continent africain fait-elle encore sens aujourd'hui ?", précise-t-il.

BACK2BLACK

Suivant le thème de la diversité, le festival présentera samedi un show de hip-hop et de groove des groupes brésiliens MV Bill et Banda Black Rio, avant de finir dimanche avec une traditionnelle samba.

Le festival Back2Black sera également l'occasion d'aborder l'Afrique dans sa relation intime avec le Brésil, commencée il y a près de cinq siècles avec l'arrivée des premiers esclaves africains dans le pays.