Dans le cadre du Mois de l’Afrovénézualité, la Maison de l’Artiste (Casa del Artista) réalisera une tournée d’aide médicale.

Il y a 214 ans, un 10 mai José Leonardo Chirino mena l’insurrection des Noirs et des  zambos (métisses Noirs et amérindiens) qui se produisit dans la  région montagneuse de Coro, avec pour objectif primordial l’élimination de l’esclavage pour l’égalité des classes sociales, valeurs fondamentales établies aujourd’hui dans la Constitution Bolivarienne.

Cette rébellion émancipatrice est célébrée depuis 2004 durant un mois entier sur l’ensemble du territoire vénézuélien. Ainsi, le mois de Mai a été établi comme Mois de l’Afrovénézualité, une période durant laquelle le Ministère du Pouvoir Populaire pour la Culture (MPPC) ouvre des espaces d’amusement, de débat, de réflexion et de préservation de notre mémoire historique.

Dans ce cadre, la Fondation Casa del Artista, lancera ce vendredi 15 mai dès  9 h00 du matin au Boulevard Amador Bendayán, la XIIIème Edition de la tournée Médico-social Exprésate (Exprime-toi) au cours de laquelle les activités culturelles des artistes afrodescendants seront à l’honneur.

Pour revendiquer l’héritage laissé dans le pays par ces millions de femmes et d’hommes arrachés violemment à l’Afrique et qui cherchent à augmenter leur participation en tant qu’acteurs d’une société multiethnique et pluriculturelle, la Casa del Artista a établi un vaste programme de services et d’activités pour la communauté.

Les personnes présentes pourront recevoir des soins médicaux et odontologiques intégraux, se faire émettre et actualiser leur numéro du RIF (Registre d’information Fiscale), se faire vacciner, établir des certificats médicaux pour la conduite et pour le Mercal (Ministère de l’Alimentation).

De même, on pourra profiter d’une foire-exposition gastronomique et artisanale afrovénézuélienne et d’une exposition artistique par des artistes afrodescendants.

Parmi les groupes participants prévus pour cet événement se trouve: Coral Cruz Felipe Iriarte (Vargas); Grupo Elegguá (Caucagua); Yemayá (Barlovento); Tres Potencias (Barlovento); Por ahí vamos (Barlovento); Velorio de Cruz de Mayo (Caucagua); Danzas tradicionales de Barlovento; Tambores por siempre (Vargas); Al son de los tambores (Caucagua) et Afroindianidad (Caracas).

Dans la même tournée, à 16 h 00, on rendra hommage à quatre artistes afrodescendants dont la trajectoire musicale est reconnue au Venezuela pour leurs contributions pour la protection de la culture afrovénézuélienne. Il s’agit de Mónico Márquez, Luis (Cruz) Felipe Iriarte, Aureliano Huice et Ernestina Ibarra, mieux connue dans le milieu artistique sous le nom de La Ñeta.

Traduit de l’Espagnol Par Guy Everard Mbarga

http://www.rnv.gov.ve/noticias/index.php?act=ST&f=16&t=97266