Reçu du Colectivo África, 25 juillet 2007.

A la nation mexicaine:
Du Forum: Afromexicanos.- “Por el Reconocimiento Constitucional de los  Derechos del Pueblo Negro de México”. (Afromexicains : Pour la Reconnaissance Constitutionnelle des Droits du Peuple Noir du Mexique)

Sur la base de ce qui est exprimé à l’article 2. de la Constitution Politique des États Unis du Mexique dans lequel il est établit que le Mexique est une nation multiculturelle et pluriethnique, dans laquelle vivent des peuples, communautés et des familles diverses, vivant sur le territoire mexicain et résidant à l’étranger, nous faisons savoir que :

Il existe une totale ignorance de l’État Mexicain quant à la reconnaissance et la valorisation de la présence africaine, sa contribution à la culture et à l’histoire du Mexique ; une attitude qui se reflète dans l’absence d’un cadre juridique qui reconnaît notre droit à l’identité et à la diversité culturelle, ce qui a entraîné l’application de politiques publiques inadéquates au regard des caractéristiques et des besoins des nos populations, qui se trouvent dans une situation de marginalisation et de vulnérabilité.

Par conséquent, nous Demandons:
1.- La reconnaissance Constitutionnelle des Droits des Peuples Noirs et des familles afrodescendantes mexicains qui vivent à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Eu égard aux nombreuses contributions à la culture et à l’histoire de notre pays, ainsi que notre participation déterminante à la formation de  l’identité nationale; ce qui doit être concrétisé par un changement de la constitution et la modification concrète qui doit en découler au niveau de la législation secondaire qui rendra possible notre droit à la visibilité, à vivre notre diversité sans discrimination et sans xénophobie, à l’élimination des actes de racisme et l’affirmation de notre identité.

2.- Que nous avons entrepris un travail pour la reconnaissance juridique de notre existence en tant que peuple, contre la négation systématique et pour la conquête d’un espace sur la carte culturelle du Mexique.

3.- Il est nécessaire que les trois niveaux du gouvernement (pouvoir) répondent à nos besoins en terme d’éducation, de santé, de nutrition, d’habitat, de ressources naturelles, d’environnement, d’économie, de culture et de droits.

4.- Il est nécessaire de prêter une attention immédiate aux activités agricoles, touristiques, forestières et de pêche, puisqu’elles constituent la base de la reproduction matérielle et spirituelle du peuple noir.

Nous déclarons les organisations suivantes solidaires de ces exigences: Colectivo  Cultural África, México Negro A.C., Ecosta, Revista Fandango, Museo  Regional de las Culturas Afromestizas, Barca-Costa, Música y Baile  Tradicional A.C. Programa Universitario México Nación Multicultural  PMUC-UNAM, Ojo de Agua Comunicación A.C., Centro Profesional de  Asesoría, Defensa y Traducción AC. e investigadores independientes, nos  hemos sumado a los reclamos de las familias afrodescendientes,  comunidades y pueblos negros de México.

Fait à José María Morelos, Huazolotitlán, Oaxaca, le 22 juillet   2007

NOTE; Pour adhérer à la présente déclaration, veuillez envoyer un courrier à colectivo_africa@hotmail.com

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga