21 avril 2012

Projet d'Institution d'une journée provinciale des Afroargentins

Auteur: lt10digital.com.ar |  Source : SI   La députée  Alicia Gutiérrez du bloc SI du Front Progressiste, a présenté un projet pour instituer la journée du 17 avril comme  “Journée Provinciale des Afroargentins du Tronc Colonial ” (Province de Santa Fe), afin de reconnaitre les citoyens afroargentins du tronc colonial comme peuple préexistant à la Nation." Nous instituons le 17 avril, car dans la ville de Santa Fe en ce jour de l'année 2011, fut installée la plaque disant : 1850-1910 PASEO DE LAS TRES... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 03:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 avril 2012

Les Afrohonduriens veulent un plan de développement durable

Santa Fe (Honduras-)EFE.- Les afrodescendants du Honduras ont demandé jeudi dernier au Gouvernement du président du pays Porfirio Lobo l'exécution d'un plan de développement intégral et durable dans leurs communautés et de même dans celles des sept ethnies indigènes du pays.       La demande a été faite au président durant le Conseil des Ministres qui s'est tenu ce jeudi dans la municipalité de Santa Fe, départemet caribéen de Colón, à l'occasion de la commémoration des 215 années de... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 septembre 2010

Les Afroargentins, disparus "comme la cannelle dans le riz au lait "

Une habitante de Santa Fe a fait des recherches sur l'histoire et la supposée disparition des Noirs dans notre pays, mais aussi sur les Afroargentins qui ont joué un rôle important dans la littérature de la négritude.Textes. Mariano Rivera. Traduit de l’Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com PHOTOS.  MAURICIO GARÍN et EL LITORAL. Beaucoup de mots d'origine africaine restent dans notre lexique, comme chinchulín ou mina. “Dans quel ciel de tambours et dans quelles longues siestes... [Lire la suite]
06 juin 2006

Afro argentins rayés de l’histoire

ALucía Dominga Molina  Buenos Aires fut l'une des principales portes d'entrée par laquelle accostèrent les bateaux négriers qui avaient enlevé mes ancêtres et les vôtres de notre Mère Patrie, l'Afrique. Il n'y avait pas de plantations ou des mines impliquant la présence d'un grand nombre d'esclaves noirs sur le territoire représentant aujourd'hui la République d'Argentine. Cependant,   notre pays a servi de passage pour que nos ancêtres soient emmenés vers Potosí, pour la sinistre exploitation minière ou pour... [Lire la suite]