04 août 2016

Les afrodescendants, ''chair à canon'' de la Guerre de la Triple Alliance

  EFE Les afrodescendants furent de la "chair à canon" lors de la Guerre de la Triple Alliance (1864-1870), au cours de laquelle on alla même jusqu'à libérer des esclaves noirs pour qu'ils remplacent les soldats, se rappelle l'historien argentin Ignacio Telesca. Telesca prenait part à une rencontre organisée à Asunción par le Secrétariat National de la Culture du Paraguay et dont le but était d'analyser la guerre qui opposa le Paraguay à l'Argentine, l'Uruguay et au Brésil, en conjugant la vision des arts et de... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 04:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 décembre 2014

L'ONU va soutenir la fête de Kamba, célébration des afrodescendants du Paraguay

L'Organisation des Nations Unies (ONU) a annoncé le 12 décembre dernier qu'elle soutiendra la plus importante expression de la culture africaine, la "Fiesta Kamba", au cours de laquelle les afrodescendants rendent hommahe à Baltazar, un des Trois Rois Mages. La fête se célèbre célèbre chaque 10 janvier dans le quartier du nom de Kambá Kuá (caverne de noirs en langue guaraní) qui accueille quelques 1.500 afrodescendants selon Guido Medina, un des organisateurs. "En cette journée, les afrodescendants se manifestent dans toute leur... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2012

Le Festival Kamba Kua pour la survie de la culture afroparaguayenne Assomption, 9 janvier (EFE) .- La culture africaine tente de

  Assomption, 9 janvier (EFE) .- La culture africaine tente de survivre au Paraguay avec l'incorporation du chant et du chœur dans le candombe qu’interprète depuis des décennies la communauté originaire de ce continent la plus ancienne dans le pays sud-américain. "Avant, on interprétait la danse au  rythme des tambours, mais aujourd'hui le groupe  chante la musique afro-latino en faisant des chœurs et du  théâtre," indique à Efe Lazaro Medina,  directeur du groupe Ballet Traditionnel Kamba Kua. Même si... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 janvier 2010

PARAGUAY: Les afrodescendants sortent peu à peu de l’anonymat

Par Natalia Ruíz Díaz ASUNCION, Jan (IPS) Les communautés afrodescendantes sont pratiquement restées dans l’anonymat et l’oubli au Paraguay, mais elles sont désormais organisées, et exigent l'égalité devant la loi et demandent des droits économiques et sociaux pour construire une citoyenneté afroparaguayenne. "L'État paraguayen ne nous reconnaît pas comme une minorité ethnique", indique José Carlos Medina, secrétaire général de l'Association AfroParaguayenne Kamba Cua (refuge de noirs en guarani).à IPS, ... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 juin 2009

Les Afroparaguayens veulent une terre et un toit

Le problème que vivent les afrodescendants au Paraguay est intimement lié aux besoins de terre et de toit, selon José Antonio Medina, secrétaire général de l'Association Afroparaguayenne Kamba Cua, fondée en 1999. Les paraguayens José Antonio Medina et Lázaro Medina sont membres du Groupe Barlovento. Selon Medina, les afroparaguayens actuels sont arrivés  sur le territoire paraguayen en 1820 comme soldats de José Gervasio Artigas, le libertador uruguayen précurseur de la lutte pour la réforme agraire Le... [Lire la suite]
30 janvier 2009

Lázaro Medina leader AfroParaguayen : “ Obama est un motif de fierté”

Par René Villasboa (x) Face à l’exclusion qu’ils subissent, les afrodescendants paraguayens se battent pour maintenir leur culture vivante de génération en génération. Ils sont regroupés au sein de l’Association Afroparaguayenne Kamba Cua. Ses dirigeants Lázaro Medina et José Medina expliquent la portée de l’organisation et sa vision de la politique locale et internationale, spécialement de l’accession de Barack Obama à la présidence des États-Unis. RV.- Pouvez-vous nous indiquer brièvement... [Lire la suite]
05 janvier 2008

Les Afroparaguayens célèbrent la “Grande Fête du Kamba” ce week-end

La principale fête de la communauté Afroparaguayenne se célèbre chaque 6 janvier, en hommage à Saint Balthasar (San Baltasar). À cette occasion, on savoure le déploiement des expressions artistiques du ballet kamba kua, l’un des plus connus au pays. Ce samedi 5 janvier se prépare la 17ème édition de la “Grande Fête du Kamba” ( “Gran Fiesta del Kamba”) avec des propositions renouvelées de numéros artistiques les plus traditionnels d’Afrique  Selon les organisateurs, ce nouveau numéro consiste à faire deux ou trois parades au cours... [Lire la suite]
25 mars 2007

Kambá Kuá et la fête du saint noir Balthazar

Odair TabárezCe texte est une brève synthèse de la recherche du musicien uruguayen“Kambá Kuá, la mémoire vive du candombe des rois” réalisé en janvier 2001.À 15 km de la capitale paraguayenne Asunción un chemin de terre colorée nous conduit à la localité de Loma del Campamento, connue par les gens du coin sous le nom de Kambá Kuá (refuge de noirs), ou l’ombre des manguiers est le seul remède à la constante chaleur des midis de Janvier, période durant laquelle cette communauté se pare de fête pour célébrer San Baltazar. ... [Lire la suite]
11 mars 2007

Le Bloc nègre des Afrodescendants des Amériques (Partie II)

•La traite des esclaves qui a duré des siècles a contribué, surtout grâce aux incursions pour la capture de nouveaux esclaves, appelés bozales, à alimenter les cultures afros. Les maîtres favorisaient les aspects les plus innocents en apparence, comme les chants, les danses, les jeux, ainsi que les processions, les réunions entre les membres des mêmes “nations”, desquelles sortiront également les “confréries”. Les maîtres voyaient en elles les moyens de raviver la division et la rivalité entre les noirs. Ils la... [Lire la suite]