14 mai 2013

Le 20 novembre plus important que le 13 mai pour les activistes afrobrésiliens

  Pour les activistes noirs , le 20 novembre représente plus la lutte des noirs brésiliens que le  13 mai Deux dates sont marquantes dans l'histoire de la lutte contre l'esclavage au Brésil, le 13 mai, lorsque la princesse Isabel signa la Loi Áurea, et le 20 novembre, date qui marque la mort du leader quilombola Zumbi dos Palmares et qui est devenu la journée de la Conscience Noire. Mais ces derniers temps, les activistes célèbrent et accordent plus d'importance au 20 novembre pour représenter la... [Lire la suite]
10 mai 2013

Collecte de fonds pour un monument aux héros de la période esclavagiste au Surinam

AMSTERDAM–Une fondation a lancé une campagne de collecte de dons aux Pays-Bas pour réunir les fonds en vue de l'érection d'un monument national de l'esclavage au Surinam. Winston Wirth de la Green Hearts Foundation International (GHFI) a indiqué lors de la première session d'information de la Fondation à Amsterdam que l'objectif est de recuillir 400.000 dollars américains au moins. L'intention d'ériger un monument qui rendrait hommage aux héros de l'époque où l'esclavage était normal a pour la première fois été... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 03:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 mai 2013

''On ne peut sortir le Neger de la brousse, mais on peut sortir la brousse du Neger''

À deux reprises, je me suis sentie  assez mal à l'aise en tant que femme Noire/Africaine-Américaine ici à Curaçao. La première fois ce fut lors de la Sinterklaas/Zwarte Piet en novembre dernier lorsque à la fois de nombreux Néerlandais et locaux se sont habillés comme le bizarre assistant Zwarte Piet, la peau du visage totalement peinte en noir, des lèvres rouges démesurées, et des perruques Afro bouclées .Zwarte Piet fut et demeure difficilement acceptable en tant que  tradition innocente. Le deuxième cas s'est produit... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
06 mai 2013

L'émergence des mouvements de conscience noire en Amérique Latine

Cartagena, Colombie - The Christian Science Monitor Weekly Digital Edition Pour les touristes qui se promènent dans les rues goudronnées de la ville coloniale de Cartagena en Colombie, les femmes noires vêtues de robes aux couleurs vives et portant sur leurs têtes des tas de fruits tropicaux frais ou des friandises à la noix de coco dans des bols en aluminium offrent un cliché de vacances coloré. Mais ces femmes souriantes représentent plus qu'une image mémorable: elles symbolisent la résistance à... [Lire la suite]
29 avril 2013

Des conférences sur La Route de l'Esclavepour le Mois de l'Héritage africain en Colombie

  Photo: turismoculturaun.org.ar   Au mois de mai, pour célébrer le mois de l'Héritage Africain, le Ministère de la Culture fait venir au pays (Colombie) la Route de l'Esclave, le projet  de l'Unesco qui étudie la diaspora africaine et l'histoire de l'esclavage pour contribuer à la compréhension et à l'abolition de la ségrégation raciale. Huit universitaires visiteront plus de 20 villes du pays. Ce lundi, Alí Moussa Iye, chef de la Section histoire et mémoire pour le dialogue de l'Unesco à Paris sera à... [Lire la suite]
23 avril 2013

La fierté des afrodescendants de Managua au Nicaragua

Ils se mélangent avec les métisses de la ville. Ils ont des espaces de rencontre et dans leurs foyers, on parle le créole ou l'anglais. Ils continuent de cuisiner le rundown (rondón), le patí et le pan de coco. Ce sont les afrodescendants du Nicaragua qui se sont établis dans les quartiers populaires de la capitale dès 1960.       Agrandir l'image Par Róger Almanza G.   Parmi les noms qui font écho à la Côte Atlantique, il y a Hooker, Hogdson, Campbell, Tobie, Taylor et Prudo. Ils sont portés... [Lire la suite]
21 avril 2013

Brasilia aura son musée de l'histoire Afrobrésilienne

La Ministre indique que c'est un devoir d'enregistrer l'influence de la culture noire dans un pays qui compte 53% de sa population composée d'afrodescendants.De la RédactionLe Ministère de la Culture va s'atteller à l'installation d'un musée dans la capitale Fédérale destiné à enregistrer l'histoitre et l'héritage laissés par les noirs dans la formation de la population brésilienne. “La capitale de la République a le devoir d'enregistrer l'influence de la culture noire dans ce pays qui compte 53% de sa population composée... [Lire la suite]
21 avril 2013

L'histoire a rendu la population afromexicaine invisible

Les afromexicains sont exclus dans réforme de la Constitution de l'État de Guerrero; José María Morelos et Emiliano Zapata étaient des afromexicains, indique un écrivain.   HERCILIA CASTRO (Correspondance) Zihuatanejo, 14 avril L'écrivain et défenseur des drtois des afromexicains, Eduardo Añorve considère que tout au long de l'histoire, la population afromexicaine a été invisibilisée. Pour commencer, il indique que le 24 février ne devrait pas célébrer la Journée du Drapeau ( Día de la Bandera), mais plutôt la... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 avril 2013

Afroamérique

Jorge Majfud       L’Uruguay célèbre chaque année la Journée du Patrimoine national qui dure en fait trois jours. Cette année, elle a été dédiée à l’héritage afrouruguayen. Dans mon pays, comme dans le reste de l’Amérique Latine et aux États-Unis, la revendication officielle d’une culture subalterne, représentante de groupes ethniques historiquement marginalisés comme l’ont été les populations noires et indigènes est une arme à double tranchant.   En Uruguay, par exemple, le candombe et le carnaval ont... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 avril 2013

Pour les noirs à Cuba, toujours pas de Révolution

 Par ROBERTO ZURBANO pour le NewYork Times LE CHANGEMENT est la nouvelle à la mode actuellement quand on parle de Cuba, même si pour les Afrocubains comme moi, il s'agit plus d'un rêve que d'une réalité. Au cours de dix dernières années, de nombreuses interdictions ridicules pour les Cubains vivant sur l'île ont été éliminées, dont le fait de dormir dans un hôtel, d'acheter un téléphone cellulaire, de vendre une maison ou une voiture et de voyager à l'étranger. De tels gestes ont été célébré comme des signes d'ouverture et... [Lire la suite]