23 mai 2014

La lutte quotidienne des afrocolombiens déplacés de force à Bogota

Ils résistent à l'oubli d eleur culture et au racisme de ceux qui ne les comprennent pas. 55.174 habitent la ville. Photo: Natalia Gómez Carvajal / EL TIEMPO Le Cispac, à Usme, accueille des enfants, des jeunes et des adultes de toutes les races. Sur les 5,7 millions de déplacés à cause de la violence qu'ils vivent en Colombie, selon le rapport du Conseil Norvégien pour les Réfugiés (CNR) et l' Acnur, 491.471 se trouvent à Bogotá. 11% d'entre eux, selon Unidad de Víctimas, sont afrodescendants. Ils occupent... [Lire la suite]