29 mars 2013

L’histoire cachée et oubliée des noirs en Argentine

Fiebre Negra est un règlement de comptes de la littérature argentine avec ses racines africaines. Premier roman de Miguel Rosenzvit qui vit à Buenos Aires, le livre présente une capitale argentine que l'histoire officielle a traitée avec mépris. Nous sommes dans l'ambiance du 19ième siècle, quand la capitale - connue comme étant la plus "européenne" d'Amérique Latine - a eu une population noire équivalent à 30% du total; trois habitants sur dix étaient noirs", indique l'auteur. Dans une entrevue accordée à... [Lire la suite]
16 décembre 2012

Une recherche qui confirme l'influence africaine dans l'origine du Tango

  Un groupe de chercheurs de l'Université Nationale de La Plata a réussi à révéler ce qui jusqu'à présent apparaissait comme l'un des secrets les mieux gardés de l'histoire du tango. Sur la base d'entrevues, de vieux documents, d'anciennes partitions et de photographies défraichies demeurés occultes durant des années, ils ont confirmé avec la rigueur scientifique en plus, l'influence noire dans les origines du genre musical le plus représentatif des argentins. Suite à un travail minutieux qui a duré plusieurs années, les... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 19:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
08 décembre 2009

Deux millions d'argentins revendiquent leurs origines noires

Par Silvina Marquez Traduit de l’Espagnol Par Guy Everard Mbarga Le mystère de la “disparition” des noirs argentins, qui en 1806 constituaient 30% de la population de Buenos Aires. Un projet de pays les rendit invisibles, même si leur héritage reste présent en nous. Selon les spécialistes, au moins 4% de nos compatriotes sont afrodescendants. Le prochain recensement cherchera à mesurer ce phénomène avec exactitude. Il était un fois, une ville dans laquelle  30% des habitants étaient noirs.... [Lire la suite]
24 novembre 2007

Les Afrodescendants en Amérique Latine : entre négation et exclusion sociale

ÉTUDES SOCIOCULTURELLES  Même si elle forme un ensemble important dans plusieurs pays de la région, la population noire et ses descendants ont été historiquement marginalisés dans l’accès à l’éducation et à la santé,  les recensements, les responsabilités politiques et les postes de travail. Un passé d’invisibilité et un présent inéquitable que l’on essaye de dépasser à travers des actions conjointes. Les afrodescendants en Amérique Latine et aux Caraïbes représentent environ 150 millions d’habitants, ce qui équivaut à... [Lire la suite]
27 janvier 2007

La communauté invisible des afroargentins

Dans le processus de construction de l'identité historique nationale et ethnique de l'Argentine, pour les afroargentins, valoriser l'ancêtre noir reste difficile. Par le biais d'une ''invisibilisation'' phénotypique et culturelle, leur histoire, leur actualité et leurs droits dans les processus socioculturels et dans la définition de la nationalité ont été ignorés.       Les africains arrivés sur le territoire argentin provenaient en majeure partie des régions côtières de l'Afrique, en fonction -... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 03:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
06 juin 2006

Afro argentins rayés de l’histoire

ALucía Dominga Molina  Buenos Aires fut l'une des principales portes d'entrée par laquelle accostèrent les bateaux négriers qui avaient enlevé mes ancêtres et les vôtres de notre Mère Patrie, l'Afrique. Il n'y avait pas de plantations ou des mines impliquant la présence d'un grand nombre d'esclaves noirs sur le territoire représentant aujourd'hui la République d'Argentine. Cependant,   notre pays a servi de passage pour que nos ancêtres soient emmenés vers Potosí, pour la sinistre exploitation minière ou pour... [Lire la suite]