27 janvier 2013

Critiques d'un hôpital brésilien encourageant le défrisage des cheveux crépus

  La Maternité Santa Joana s'excuse pour le texte dans lequel dans lequel elle affirmait que les cheveux lisses sont 'plus beaux' COLLABORATION AVEC LA FOLHA Les militants qui combattent le préjugé racial ont qualifié "d'absurde" le texte publié (Le 16 janvier dernier) sur le site d'une maternité avec des conseils aux mères qui veulent défriser les cheveux crépus de leurs filles. Le post a été  effacé après les critiques sur les réseaux sociaux. A cause de la polémique, l'hôpital Santa Joana, situé à Paraíso, à... [Lire la suite]
21 janvier 2013

Renforcer la conscience noire améliore les résultats scolaires des afrobrésiliens

Une institution du District Fédéral augmente l'estime de soi des élèves afrodescendants en travaillant sur la thématique ethnique et raciale et devient une référence de l'Ideb, avec des indices considérés comme étant excellents La Loi 10.639/03, qui rend obligatoire la discipline “Histoire et Culture Africaine et Afrobrésilienne” dans les établissements d'enseignement, vient de compléter une dizaine d'année de vigueur. L'École-Classe Nº 47, du primaire, située dans la région administrative de Ceilândia, dans le District... [Lire la suite]
30 décembre 2012

Une analyse du racisme historique et contemporain subi par les afrovénézuéliens

À travers neuf chapitres résultant d'une enquête basée sur le calibrage des différentes sources et témoignages, Mejorando la raza (Améliorer la race) expose la vigueur de la discrimination raciale au Venezuela. Ce livre écrit par le journaliste et spécialiste en Histoire Américaine, Humberto Jaimes Quero, a été récemment présenté à la librairie El Buscón, situé dans le Trasnocho culturel, Paseo Las Mercedes. ''Les vieilles pratiques discriminatoires de la vie coloniale n'ont toujours pas disparu dans notre société. Elles... [Lire la suite]
29 décembre 2012

Une histoire des cheveux africains dès 1444

1444: des Européens commercent  sur la côte ouest de l'Afrique avec des gens portant des coiffures élaborées, dont des locks, des tresses et des twists. 1619: Premiers esclaves amené à Jamestown, la langue africaine, la tradition et la culture des soins de toilette commencent à disparaître. 1700: En qualifiant les cheveux noirs de  "laine", de nombreux Blancs déshumanisent les esclaves. Les coiffures africaines les plus élaborées ne peuvent pas être conservées. 1800: Sans les peignes et les traitements à base... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 12:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 septembre 2012

Retour au cheveu naturel aussi dans la diaspora africaine de Trinité-et-Tobago

Solange Knowles le fait. Raven Symone le fait. Alicia Keys, Viola Davis, Heather Headley, Lil Mama, Tracee Ellis Ross, Nicole Ari Parker... la liste des femmes noires célèbres ayant embrassé leurs cheveux naturels s'allonge chaque jour. Et ici, à Trinité-et-Tobago et dans la diaspora, des femmes ordinaires - étudiantes, femmes au foyer et professionnelles d'entreprise-jettent leurs kits de défrisage et les peignes chauffants et apprennent à coiffer et à prendre soin des cheveux qui poussent sur leurs têtes, pour des raisons... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 août 2012

Les Afrolatinas aussi retournent à leur cheveu naturel

     Par Brenda Medina, Sun Sentinel La problématique des cheveux date de bien longtemps chez les Hispaniques. Mais plus important encore, c'est une question de fierté culturelle et de différences. Même dans des pays comme la République dominicaine où selon certaines estimations 90% de la population est afrodescendante, les cheveux raides sont considérés comme un symbole de beauté. Dans la nation caribéenne,  certains lieux de travail ont la réputation d'exiger que leurs travailleuses défrisent leurs... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
09 août 2012

Scénario parfait : plus de femmes africaines prêtes pour le retour au cheveu naturel

Pour ceux parmi nous qui ont la passion de l'Afrique, peut-être actuellement le développement le plus rafraîchissant dans les nouvelles, c'est le fait que de nombreuses femmes africaines reprennent peu à peu confiance en leur beauté naturelle, et rejettent finalement totalement la "beauté artificielle". Beaucoup de dames africaines disent bye-bye aux perruques étrangères, aux défrisants et aux cosmétiques éclaircissants, qui sont perçus comme étant dangereux pour la peau.        En Février 1994, la Food and... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 21:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
11 juillet 2012

Fini les produits chimiques sur les cheveux pour beaucoup d'africaines-américaines

  Par Cassandra Spratling  Detroit Free Press  DETROIT — C'est une grossesse qui a poussé Gwen Jimmere à mettre fin à l'usage des produits chimiques pour lisser ses cheveux épais et bouclés. ''J'étais enceinte et je savais que tout ce tout ce que je mettais sur mon corps allait au bébé," dit Jimmere, 29 ans et qui vit à Canton dans le Michigan.     Elle avait essayé de porter ses cheveux sans lissage chimique une décennie plus tôt. Mais la ferveur pour l'afro des années... [Lire la suite]
Posté par guyzoducamer à 18:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
22 mai 2012

Journée des Tresses Africaines au Panama

Journée des Tresses au Panama            
Posté par guyzoducamer à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 mai 2012

Journées des tresses africaines au Panama

  Par Equipo Otramérica En République Dominicaine,  il y a une expression qui met en évidence les marques du racisme présent : bons cheveux, mauvais cheveux. Les bons cheveux, évidemment, sont les cheveux soyeux; les mauvais cheveux, ceux qui sont crépus. Et de fait, sur les marchés esclavagistes des Amériques, les femmes et les hommes africains les plus noirs et avec des cheveux les plus crépus étaient estimés à la baisse. Des siècles plus tard, le stigmate perdure. Au Panamá, la Journée des Tresses ( Día... [Lire la suite]