Par Agencia EFE

pelomalocover_ba7d0683d2c2d735ac5d99881729466e


New-York (EFE) - "Pelo Malo No Existe" (le Mauvais cheveu n'existe pas) est le premier livre pour enfant publié à New York qui combat les stéréotypes condamnant les filles et adolescentes de culture afrodescendantes.

Il s'agit d'un récit bilingue (espagnol et anglais) qui à travers des mots simples et des situations colorées, cherche à offrir aux fillettes afrolatines des enseignements autour de la beauté de la diversité culturelle et de la fierté de leur histire noire.

Deux tâches qui pour l'auteure du livre s'avèrent très souvent difficiles, particulièrement actuellement que les États-Unis vivent une époque de violence raciale et de discrimination.

"Ce livre peut s'adresser aux enfants mais en réalité, c'est une initiation à une causerie plus large sur la diversité ", a indiqué Arzu-Brown en interview à Efe.

La conversation principale de ce récit tourne autour de la populaire conception selon laquelle les filles aux cheveux bouclés, produit de leur origine afrodescendante, on de "mauvais cheveux".

Une expression utilisée quotidiennement chez les femmes des communautés dominicaines et portoricaines et qui, à son tour, alimente le business croissant des salons spécialisés dans le lissage du cheveu.

Dans des quartiers afrolatinos de New-York comme Washington Heights et Harlem, il y a des dizaines de salons de ce type qui les samedis et dimanche sont bondés de mères et de filles qui essaient de perdre leurs boucles.

"Cela correspond à un héritage historique dans lequel tout ce qui était afrodescendant n'était pas humain et était beaucoup moins bon ", explique la docteure spécialisée en études caribéennes, Alaí Reyes-Santos.

La conception de ce qui est mauvais se transfère donc à tpus es domaines sociaux. La même Brown confesse qu'elle avait l'habitude de se lisser les cheveux, mais qu'un épisode qui s'est produit alors qu'elle était avec ses filles a changé sa vie et lui a par la suite inspiré le livre.

"Un jour la nounou de mes filles m'a dit : 'Sulma, tu dois défriser les cheveux de la petite, parce qu'elle a de mauvais cheveux'. Je me suis même sentie un peu honteuse et j'ai regardé ma fille et elle avait le visage triste", raconte-t-elle.

Brown a essayé de chercher un conte qui l'aide à expliquer à sa fille que le cheveu bouclé n'a rien de négatif, mais elle n'en a jamais trouvé. Et c'est ainsi qu'est né  "Pelo Malo No Existe".

Même si au départ le livre n'était qu'un outil personnel, l'époux de Brown l'a motivé à le publier à travers la plateforme d'Autoédition d'Amazon.

Plus de 5000 copies de  "Pelo Malo No Existe" ont déjà été vendues dans et hors du pays.

Son auteure affirme que son succès est dû à la clarté du message de diversité et d'acceptation. Pour cela Brown a utilisé comme personnages différentes fillettes afrolatinas en situations communes, comme une grand mère peignant sa petitie fille.

"Il ne s'agit pas d'être contre le cheveu défrisé, mais d'apprendre à reconnaitre qu'il existe tout type de beauté et de culture", ajoute-t-elle.

Selon Reyes-Santos, il y a une revalorisation de la culture afrodescendante depuis les dernières années, surtout dans les médias audiovisuels indépendants. Mais elle admet que la route est encore très longue.

"Dans les espaces institutionnalisés, il y a encore un rejet de tout ce qui esthétiquement n'est pas correct".

Un débat est survenu il y a quelques mois en République Dominicaine après qu'une fille ait accusé la ministre de l'Éducation du pays de lui avoir refusé une bourse parce qu'elle porte un afro.

"Pelo Malo No Existe" cherche donc à former les filles pour qu'elles respectent la diversité. À tel point que la plus grande fille de Brown, Suleni, a abandonné l'idée de se défriser les cheveux.

Les deux ont désormais une relation aussi étroite qu'une boucle par laqeulle Brown prend plaisir à voir chaque jour Suleni donner du style à son afro.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

http://www.primerahora.com/estilos-de-vida/moda/nota/ensenanalasninasaabrazarsucabellocrespo-1183347/