Jaime Darío Zapata Villarreal

Le premier Festival International de Cine Afro Kunta Kinte se tient depuis le 5 septembre jusqu'au 9 à Medellín.

 

14063819_331332780536946_4236868985209349084_n

 
 

À  l'initiative de la Corporation Afrocolombienne du Développement Social et Culturel Carabantú et du Centre Populaire  Afrodescendant (Cepafro) se déroule le Festival Internacional de Cine Afro Kunta Kinte, qui rend hommage à la femme afrodescendante, comme sujet actif dans la transmission de la culture et de la défense de ces traits phénotypiques tout au long de l'histoire.

Lors des événements précédant le festival, des ateliers de cinéma et de vidéo se sont tenus dans les communes 8, 12 et 70, dans les quartiers 8 de Marzo, Mirador de Calasanz et Nuevo Amanecer; qui abritent une communauté afrodescendante plus importante selon une caractérisation socioéconomique réalisée 2010. Cinquante jeunes, à travers des ateliers de langage narratif, de reconnaissance dans les territoires et d'enquête de terrain entre autres ont réalisé trois courts métrages de fiction.

Ces productions visent à exposer la mémoire des afrodescendants de Medellín et des quartiers dans lesquels ils habitent, et elles seront présentées comme produit final à la clôture du festival qui se tiendra, tout comme l,ouverture, au Centro Colombo Americano, situé au centre de la ville.

 
 

Le festival se déploie également dans différents secteur, par exemple, dans certains quartiers Ou se dérouleront des ateliers, au Centro Colombo Americano, au Théâtre Lido, au Centre de Développement Culturel de Moravia, dans des institutions éducatives et à l'Université d'Antioquia. Il sera également présent dans différentes villes et municipalités du pays comme Cartagena, Quibdó, Cali, Necoclí et Turbo.

 

Jhonny Hendrix Hinestroza, connu pour être le réalisateur des films Chocó et Saudó, croit qu'il est nécessaire d'élaborer des espaces de confluence pour la communauté qui montrent “la diversité du talent qui très souvent est masquée par d'autres questions pas si déterminantes pour mesurer la qualité d'un artiste”.

 

Le festival a reçu plus de cent films de différents pays, parmi lesquels quarante seront diffusés provenant de la Belgique, du Brésil, du Burkina Faso, de la Colombie, du Congo, de Cuba, d'espagne, de France, d'Iran, du Mali, de Porto Rico, de Pologne, du d'Italie, du Venezuela, du Sénégal et de l'Ouganda.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

http://revistaviveafro.com/index.php?option=com_content&view=article&id=246&catid=26