Écouter divers secteurs de la société est une mission du Ministère de l'Intérieur. 

La neuvième des ’10 propositions pour le progrès afrocolombien ’, sur lesquelles le président Santos s'est engagé durant sa campagne peut-être incorporée dans son essence dans l'article 108 du Plan National de Développement  (Décennie Internationale des Afrodescendants/ONU).

La proposition 9 suggère de créer une ‘Alliance pour l'inclusion et l'Égalité ’ qui fonctionne comme instance du conseil du Gouvernement et du Congrès sur ces thématiques.

Une ‘Alliance’ qui convoque différents secteurs de la société, avec une pluralité de visions, qui connaissent et débattent préalablement autour des projets de lois et politiques publiques, pour que ces derniers ne frappent pas par la suite le mur de la réalité et de la société.

colp_044300

Et justement le Plan National de Développement charge le ministère de l'Intérieur d'élaborer un plan ambitieux dans le cadre de la Décennie Internationale des Afrodescendants, sans l'indication d'écouter les différentes positions au sein de la société.

L'article  108 dit que : “ Décennie Internationale des Afrodescendants. Le Ministère de l'Intrérieur élaborera le plan d'action de la Décennie Internationale des Afrodescendants dans le cadre de la Résolution  68/237, adoptée par l'Organisations des Nations Unies. Le plan visera la garantie de la reconnaissance, la justice et le développement des populations afrocolombiennes et contiendra des mesures visant à garantir l'égalité d'opportunités pour ladite population  ”.

Cet article,  avec les modifications que suggérerait la proposition devant les membres rapporteurs des Commissions Économiqes du Congrès,  serait libellé ainsi (changement en gras):

“Article 108 modifié. Décennie Internationale des Afrodescenants. Le Ministère de l'Intérieur  mènera à l'élaboration intersectorielle du plan d'action de la Décennie Internationale des Afrodescendants dans le cadre de la Résolution 68/237, adoptée par l'Organisation des Nations Unies. Ce plan contiendrait le concept technique préalable des institutions académiques, professionnelle et du troisème secteur autour d'experts-conseils convoqués par la communauté internationale et la société civile avec le soutien du Ministère de l'intérieur. Le plan viserait à garantir la reconnaissance, la justice et le développement des population afrocolombienns et contiendra des mesures tendant à garantir l'égalité des chances pour ladite population ”.

Ces modifications ont les objectifs suivants:

1). Que le Ministère de l'intérieur prenne le leadership et non pas qu'il élabre seul le plan en question.

2) Que des institutions représentatives de la société colombienne puissent apporter leurs contributions conceptuelles, programmatiques et de responsabilité sociale dans le processus du plan C'est à dire, écouter et  engager la société.

3) Que la convocation de ces experts-conseils ne dépende pas exclusivement du Ministère de l'Intérieur, mais également de la coopération internationale et d ela société civile, y compris la société civile afrocolombienne.

4) Que l'expérience des experts-conseils puisse éventuellement donner lieu à une ‘Alliance pour l'inclusion et l'Égalité ’, pour que le dialogue soit davantage pluriel et que le nombre d'alliés d'une plus grande inclusion de la population noire dans différents domaines (marché du travail, télévision et Forces Armées  par exemple )soit plus grand.

Le Congrès et le gouvernement ont la parole.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

 

http://blogs.eltiempo.com/afrocolombianidad/2015/03/08/se-propone-adicion-crucial-a-decenio-internacional-afro-en-plan-de-desarrollo/