Un Sommet International Garifuna organisé par la Garifuna Heritage Foundation de St. Vincent et les Grenadines s'est tenu du 8 au 15 mars dernier à St. Vincent et les Grenadines avec pour thème '' Les Garifunas, Une nation déplacée-Droits culturels, Survie Économique et Réparations'' ( “The Garifuna, a Nation Displaced-Cultural Rights, Economic Survival and Reparations.”)

11038684_832277213495405_1739510611731907526_n

Le Sommet a consisté en plusieurs événements, dont des ateliers, des conférences, des tours, des rencontres culturelles, aun cérémonie de commémoration du monument d'hommage au Chef suprême des Garifunas Joseph Chatoyer lors de la Journée des Héros de St. Vincent et des Grenadines le 14 mars. Un pélérinage à Balliceaux a été organisé le dimanche 15 Mars 2015. Balliceaux est une île inhospitalière au large des côtes où les Garinagu furent envoyé en juillet 1796 avant d'être exilé de leur patrie. Plus de 50% des personnes envoyées à  Balliceaux décédèrent avant l'exil.

Les objectifs du Sommet étaient de régunir à St. Vincent et les Grenadines connu par les Garinagu sous le nom de Yurumein, la terre natale de la Nation Garifuna, partager les idées, examiner les problèmes, réseauter et renforcer les liens globaux.

La partie conférence du Sommet 2015 est envisagée comme un espace pour s'engager, échanger et  renforcer les approches théoriques, analytiques, académiques et artistiques pour comprendre les principaux enjeux qui affectent la Nation Garifuna aujourd'hui.

La revitalisation de la langue et de la culture Garifuna à St. Vincent was among topics discussed along with the preservation of the Garifuna Culture in Garifuna Communities of Belize, Honduras, Nicaragua and Guatemala. Le contingent venu de Belize a promis d'offrir du soutien pour la revitalisation de la langue et de la culture Garifuna à St. Vincent et les Grenadines. Le sujet des  réparation pour le peuple Garifuna a été abondamment discuté.


Une délégation de huit personnes venues du Belize était présente, et l'une de ses membres, Sandra Miranda, Vice-Présidente du National Garifuna Council (NGC) qui a fait une présentation intitulée ''La Nation Garifuna peut-elle être définie?'' ( “Garifuna Nation: Can it be defined?). Lucia Ellis et Adrian ‘Doc’ Martinez ont respectivement animé des ateliers sur la Médicine à base de plantes et la Musique Garifuna.

Traduit de l'Anglais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

Source : http://www.guardian.bz/all-politics/9338-international-garifuna-summit-in-st-vincent-and-the-grenadines