Panamá, 26 mar (PL) La Coordination Nationale des Organisations noires Panaméennes (Conegpa) et le Réseau Latinoaméricain et de la Caraibe pour la Démocratie (RedLad) ont annoncé la tenue d'un Forum Hémisphérique Afrodescendant avant le VIIè Sommet des Amériques. (PLRadio)

panama-conegpa

Un communiqué du Conegpa indique que la réunion se tiendra le 7 avril prochain à l'Université Spécialisées des Amériques (Universidad Especializada de las Américas) et que les directives et propositions qui émanent de l'analyse seront envoyées aux dirigeants qui prendront part à la rencontre du Panama.

Selon la secrétaire exécutive de Conegpa, Eunice Meneses, le thème des afrodescendants ne fait toujours pas partie de l'agenda et n'apparait pas dans l'imaginaire politique de la réalité latinoaméricaine, et il y aune résistance des gouvernements à réaliser les accords internationaux sur la discrimination, la xénophobie.

''C'est ce qui explique que nous convoquions ce forum, car notre thème ne semble pas être reflété danns les autres rencontres préparées pour le Sommet, et on parle de 200 millions d,afrodescendants présents en Amérique Latine dont 80% sont en situation de pauvreté'' a-t-elle souligné.


Par conséquent, il ne peut y avoir de politiques d'État ni continentales sans que l'on prenne cette population en compte et qu'elle soit un sujet prioritaires dans les investissements publics, dans lequelles ont ne veut pas intégrer ce sujet, et c'est ce que nous réclamerons lors de notre rencontre, a expliqué Meneses.

''Si l'on veut éliminer la pauvreté en Amérique Latine et dans les caraibes, il faut tenir compte du fait que elle est représentée par des indigènes, des afrodescendants et des femmes'', a-t-elle conclu.

''Comme ce n'est pas compris ainsi, nous allons continuer à organiser des sommets et à débattre sur des réalités que de nombreux États ne veulent pas connaitre et encore moins rendre visible ni respecter. ''

La leader noire a prévenu   "nous éléverons notre voix, car nous réclamons un espace au Gouvernement panaméen et il n'écoute pas et je me demande où est la volonté politique de résoudre les grands problèmes des pauvreté ? ''

Les afrodescendants panaméens sont au nombre de 313 289, selon le dernier recensement mené en 2010 et représentent 9,2% de la population du pays.

Toutefois, la présence massive des esclaves africains et les migrations de populations caribéennes pour travailler dans la construction du Canal de Panamá, ont favorisé le métissage, ce qui amène certains auteurs à indiquer que 41% des habitants ont des racines noires.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com
tgj/orm