Tegucigalpa, (ACAN-EFE).- La communauté afrodescendante du Honduras a débuté ce 1er avril les activités civiques et culturelles commémoratives du 218ème anniversaire de leur arrivée dans la Caraïbe de ce pays d'Amérique Centrale, en provenance de l'île de Saint-Vincent.

AFRODESCENDIENTES-770x470

La journée a débuté à la Mairie de la Ville de La Ceiba, département d'Atlántida, dans la Caraïbe du Honduras, a indiqué aux journalistes les directeurd de l'Organisation de Développement Ethnique Communautaire  (ODECO), Céleo Álvarez.

Selon les notes historiques, les premiers noirs sont arrivés au Honduras le 12 avril 1797, en provenance de l'île de Saint-Vincent où ils étaient soumis à l'esclavage. 

Leur débarquement au Honduras a eu lieu à Punta Gorda, sur l'île de Roatán, qui de nos jours est l'une des principales destinatioins touristiques du Honduras dans la Caraïbe.

Céleo Álvarez a indiqué à Acan-Efe que cette année, la commémoration du 12 avril se tiendra dans la communauté de Masca, département caribéen de Cortés, limitrophe au Guatemala.

Il a ajouté que entre aujourd'hui et le 30 avril, tout en commémorant le mois de l'héritage africain au Honduras, des exposés autour de l'histoire, l'identité et la culture Garifuna et afrodescendante seront organisés.

Sont également prévus des séminaires, ateliers, conférences sur les droits de l'enfance, la jeunesse et la femme ; le lancement de la Décennie International des Afrodescendants et un festival garifuna entre autres activités.

La communauté noire ou garífuna représente environ 10% des 8,5 millions des habitants du Honduras.

Leurs villages sont établis le long des plus de 700 kilomètres que compte le Honduras dans la Caraïbe.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

Source :  ACAN-EFE