Marfa Inofuentes qui a consacré sa vie à défendre les droits des Afroboliviens est décédé ce mercredi aux environs de 18h30. Ses restes ont été exposés au complexe funéraire San Martin de la ville de La Paz.

Marfa-Inofuentes_LRZIMA20150304_0102_11

Le peuple Afrobolivien est en deuil. Ce mercredi, Marfa Inofuentes une de nos leaders est décédée ”, a écri Jorge Medina, ancien député du  por el Movimiento Al Socialismo (MAS), sur sa page web.

Il a également indiqué que Inofuentes etait internée à l'hôpital Obrero, avait de nombreux problèmes de santé et elle est morte aux environs de 18 h 30 mercredi suite à un infartus qu'elle n'a pas pu surmonter.

L'activiste et représentante afroboliviene en Bolivie a rendu sa communauté visible, et dans le cadre du Centre Afrobolivien pour le Developpement Intégral et Communautaire  (CADIC) elle a impulsé la participation de la population à l'Assemblée Constituante  (2006-2007) pour la formulation de politiques publiques en faveur de sa collectivité.

En 2010, elle fut mairesse adjointe du Macrodistrict Périphérique de la municipalité de La Paz sous l'ancien maire Luis Revilla. 

Elle a également occupé la fonction de présidente du Mouvement Culturel Cultural Saya Afroboliviano (Mocusabol).

Selon les déclarations de Médina a Cadena A, les multiples responsabilités d'Inofuentes ont nui à sa santé en 2011 et elle est entré dans un coma.

Son combat pour la vie a pris fin à l'hôpital Obrero. “Elle nous laisse un très grand vide à nous tous afroboliviens ”, a indiqué Medina.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

Source : http://www.la-razon.com/sociedad/Murio-dirigente-afroboliviana-Marfa-Inofuentes_0_2228777131.html