Deux journalistes de Curitiba débutent dans le milieu littéraire avec le livre-reportage  “Paraná Preto”, (Le Parana Noir) qui aborde la trajectoire du mouvement noir dans cet état du Brésil. L'ouvrage d'Aline Reis et de Maria Carolina Scherner, publié par l'Éditeur Íthala et présenté par le Professeur et journaliste Emerson Castro, sera lancé le 9 mars, avec une session d'autographes à la Livrarias Curitiba, du ParkShopping Barigüi, dès 19 h 30.

10420234_832421553485741_8800981216220260176_n

Selon les deux auteures, le thème traité dans le livre est inédit dans la littérature du Parana.  “Il résulte de presque deux ans de recherches qui ont pris fin en 2012 par un travail de conclusion de graduation en Journalisme. Pour raconter l'histoire du mouvement noir dans l'État, nous utilisons la technique du reportage et nous mélangeons les profils de personnes afrobrésiliennes et des interviews avec des leaders du mouvement noir organisé ”, souligne Aline.

Dès le début du cours, nous avions perçu la nécessité d'un débat autour de la thématique. Nous disposions de références sur le mouvement noir au Brésil et dans d'autres États, mais il y a très peu de chose sur le Paraná. Nous avons par conséquent parcouru des villes en réalisant de grandes entrevues. Ce sont des histoires de vie et de lutte qui démontrent la pertinence de cette thématique, qui doit encore être fortement débattu ”, affirme Maria Carolina.

Pour le journaliste Emerson Castro, “Paraná Preto” est provocateur et dynamique et démontre les conflits et les progrès de la lutte contre le racisme et l'invisibilité sociale. “Le livre produit initialement comme un travail académique, gagne sa place dans la littérature qui aborde le thème de la négritude dans l'état et contribue au débat et au dialogue en visant la formation d'un pays multicolore qui doit precisa apprendre à respecter les singularités qui nous construisent de nombreuses manières au quotidien”, indique-t-il.

Selon l'Institut Brésilien de Géographie et de la Statistique (IBGE), au Paraná se trouvent plus de deux millions de personnes se déclarant métisses et environ 300 000 se déclarent noirs. Curitiba est la capitale du sud du pays comptant le plus d'hommes et de femmes noirs, et malgré cela, on parle peu de leur contribution por la construction de la ville et de l'État. “Pour nous, l'objectif était de montrer qu'il y a des noirs ici et que ces personnes sont protagonistes malgré toutes les difficultés en face ”, argumentent les auteurs.

Les journalistes espèrent que le livre deviendra une source de consultation et de recherche par les étudiants, les enseignants, les pécialistes des luttes sociales et militantes du mouvement noir.

Service
Lancement du livre “Paraná Preto”, des journalistes Aline Reis et Maria Carolina Scherner, publié par l'Éditeur Íthala
Date 9 mars à 19h30
Lieu: Livrarias Curitiba du ParkShopping Barigüi (Rue Professeur Pedro Viriato Parigot de Souza, 600 – Mossunguê)

Editora Íthala – Rue Aureliano Azevedo da Silveira, 49 – São João – Curitiba – PR – (41) 3093 – 5252 – 3093-5257 – editora

Source : NCA Comunicação

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com