L'Organisation des Nations Unies (ONU) a annoncé le 12 décembre dernier qu'elle soutiendra la plus importante expression de la culture africaine, la "Fiesta Kamba", au cours de laquelle les afrodescendants rendent hommahe à Baltazar, un des Trois Rois Mages.

d7b9c4_kamba-500x3001__destacado

La fête se célèbre célèbre chaque 10 janvier dans le quartier du nom de Kambá Kuá (caverne de noirs en langue guaraní) qui accueille quelques 1.500 afrodescendants selon Guido Medina, un des organisateurs.

"En cette journée, les afrodescendants se manifestent dans toute leur splendeur ", indique Medina, qui déclare que la journée sera pleine de danses et de tambours africains.

Selon Medina, la majorité des afrodescendants de Kambá Kuá ont pour origine les esclaves noirs qui accompagnèrent lors de son exil le héros uruguayen José Artigas, qui est mort au paraguay en 1850.

Il ajoute que la présence afrodescendante au Paraguay remonte au 17ème siècle, mais que c'est l'expédition arrivée avec Artigas la qui l'a fait croitre le plus, et elle s'est étendue avec plusieurs peuplements dans le Grand Asunción.

Quant à la fête de Kambá Kuá, qui en 2015 célébrera sa vingt quatrième édition, Medina a expliqué qu'elle a comme patron Saint Balthazar,  même s'il n'est pas canonisé par l'église catholique.

Le bureau de l'ONU au Paraguay donne son appui au prochain Kambá Kuá dans le cadre du début d ela décennie des Afrodescendants 2015-2024, selon la résolution adoptée par son assemblée en novembre de l'année dernière.

Medina indique qu'il n y a pas de chiffre exact sur la population totale afrodescendante au Paraguay. En 2007 l'a agence EFE a réalisé un recensement avec l'aide d'une ONG et le chiffre était de 7.600. Mais en 2012, le Gouvernement en a comptabilisé environ 5.000.

 

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

http://www.ultimahora.com/onu-apoya-la-fiesta-kamba-n855588.html