Cette année marque le 100ème anniversaire de la fondation de la United Negro Improvement Association (UNIA) par l'honorable  Marcus Mosiah Garvey. Je crois qu'il est important pour tout le monde, particulièrement pour les 45 millions des Noirs Américains de se souvenir du leadership et de l'héritage de Marcus Garvey.

1-marcus-garvey-robert-cunningham

En ce moment partout en Amérique, dans les Caraibes et en Afrique, des Noirs font face à la ofois aux réalités prolongées de multiples inégalités et à de nouvelles opportunités pour aller de l'avant à un niveau global. Notre longue lutte pour la liberté, la justice et l'égalité a connu de nombreux hauts et bas.

Historiquement, nous avons toujours trouvé les moyens pour ne pas permettre aux forces de l'oppression de briser notre esprit ou notre détermination à nous libérer. Tout au long du dernier siècle, les Noirs Américains ont été témoins et ont soutenu l'établissement d'organisations locales, nationales et internationales.

 

La National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) a été fondée en 1909. La National Urban League (NUL)a été créé une année plus tard. Garvey a lancé l'UNIA en 1914 pour inspirer de la fierté raciale et une autosuffisance économique pour les Noirs en Amérique et à travers le monde Panafricain. Garvey a soutenu l'indépendance complète de l'Afrique et l'Unité de peuple Africain internationalement.

Même s'il reçoit rarement le crédit pour ces faits, Marcus Garvey a organisé les plus vaste mouvement de masse de Noirs dans le monde. Cent ans plus tard, personne d'autre n'a été capable de le rejoindre dans les annales. C'est le moment idoine pour rappeler à tout le monde les réalisations de Marcus Garvey, tout d'abord, parce qu'il existe de nouveau une importante opportunité pour les noirs en Amérique, dans les Caraibes et en Afrique, de s'unir autour de problématique relatives au développement économique et de l'auto-suffisance comme résultante de la conscience Panafricaine.

L'émergence internationale stratégique de l'Union Africaine en Afrique qui reconnait l'inclusion des leaders Noirs Américains ets une avancée importante.

De plus, le membre du Congrès Charles H. Rangel (D-N.Y.)envisage de réinroduire un projet de loi visant à restaurer l'honneur de Marcus Garvey aux États-Unis. Nous devons supporter l'initiative législative de Rangel visant à le laver des fausses accusations qui ont amené le Président Calvin Coolidge d'ordonner en 1927 que Garvey soit déporté et banni définitivement des États-unis.

En fait, nous tous devrions contacter des membres du Congrès, particulièrement les membres du Congressional Black Caucus (CBC), et leur faire savoir que nous soutenons le projet de loi de Rangel. Au-delà de cela, nos jeunes devraient être encouragés à étudier les méthodes organisationelles du Garveyisme. Il y a tellement de jeunes leaders noirs au sein de nos commaunautés qui pourraient inspirés par les points de vue tenaces de Garvey.

J'ai eu de la chance de passer récemment un peu de temps avec le fils de Marcus Garvey, Dr. Julius Garvey, à l'occasion de la 9ème  Caribbean Business Conference à Nassau au Bahamas. Le petit Garvey est un chirurgien accompli et un scientifique médicale de renom qui réside actuelemment à  New York. Nous avons discuté de la campagne public et législative pour rendre justice au nom et à l'héritage de son père. Nous n'avons pas répéter le passé. Mais nous devrions certainement apprendre de notre passé de manière à pouvoir changer le futur pour aider à transformer notre monde en un meilleur endroit pour tous.

y Benjamin F. Chavis, Jr.
NNPA Columnist
By Benjamin F. Chavis, Jr.
NNPA Columnist

 

By Benjamin F. Chavis, Jr.
NNPA Columnist

 

By Benjamin F. Chavis, Jr.
NNPA Columnist

http://www.blackpressusa.com/2014/11/the-legacy-of-marcus-garvey/#sthash.1TmSFqia.dpbs