La rencontre avec les membres du Movimiento Afrodescendiente del Gran Polo Patriotico (Mouvement Afrodescendant ) a eu lieu en commémoration des 219 ans du soulèvement indépendantiste de José Leonardo Chirino, un héros Afrodescendant qui a lutté pour la fin de l'esclavage.

Capture

Samedi dernier, plus de 3000 membres du Movimiento Afrodescendiente del Gran Polo Patriotico (GPP ) ont rencontré le président du Venezuela, Nicolas Maduro, au siège de l' exécutif à Caracas( capitale ).

La rencontre s'est tenue en commémoration, le 10 mai des 219 ans de l'insurrection indépendantiste de José Leonardo Chirino, un révolutionnaire noir qui a mené les afrodescendants de la province de Coro ( au nord du Venezuela) dans un mouvement dont l'objectif était l'établissement de la République et l'élimination de l'esclavage dans ce pays sud-américain.

Le Président Maduro a profité de l'occasion pour comparer le discours actuel de la droite vénézuélienne avec celui exprimé par les dirigeants politiques conservateurs qui s'opposaient à ce que les esclaves soient libérés au dix-neuvième siècle.

" Ces idées du fascisme d'aujourd'hui qui agresse la société, qui prétend imposer un modèle de société qui exclut, raciste, sont les
mêmes racines qui ont toujours refusé la  libération de nos peuples métis, afrovénézuéliens et autochtones'' a-t-il indiqué.

Il a également rappelé le traitement que reservait la droite aux héros indépendantiste comme Ezequiel Zamora .

" Ils disaient que c'étaient des idées communistes ( celles de Zamora pour la liberté des esclaves ) qui voulaient détruire la société. On retrouve la racine des mêmes sentiments et des mêmes raisonnements dans le fascisme aujourd'hui, ce sont les sont les mêmes , " a-t-il déclaré.


Avant de rencontrer le chef de l'Etat, les membres du mouvement ont rencontré la coordonnatrice nationale du PPM, membre et vice-présidente de l'Assemblée nationale, Blanc aEekout, qui a exprimé la volonté de dialogue du bloc socialiste.

" Notre scénario c'est le dialogue, alors qu'ils veulent la guerre et la haine. Nous acceptons les différences et croyons en la diversité , " a-t-elle indiqué. ''Nous croyons que  l'unité dans le de socialisme n'est possible que dans la diversité'', a-t-elle souligné .

 

http://www.telesurtv.net/articulos/2014/05/10/presidente-de-venezuela-recibe-a-miles-de-afrodescendientes-en-palacio-de-miraflores-7245.html

Traduit de l'espagnol Par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/