México.- Le sénateur du Partido Revolucionario Institucional (PRI) René Juárez Cisneros a présenté une initiative de réformes qui vise à reconnaitre la population afrodescendante dans le pays, qui demeure exclue des programmes sociaux et gouvernementaux.

Capture

Durant la session du Sénat et dans la tribune, le législateur a indiqué la réforme comprend le remplacement de la dénomination de la Commission Nationale pour le Développement des Peuples Indigènes  par Commission Nationale pour le Développement des Peuples Indigènes et Afrodescendants.

Il suggère également d'adapter les attributions, principes et dispositions de cette Commission, pour que lesdites communautés soient reconnues et servies et d'inclure les représentants des peuples afrodescendants dans le Conseil Exécutif d ela Commission.

Il a également précisé que la Commission Nationale pour le Développement des Peuples Indigènes et Afrodescendants serait régit par ses propres los spécifiques en ce qui concerne les structures de ses organes de gouvernement et de surveillance.

Il a indiqué que la population afrodescendate est une des plus vulnérables, exclues et pauvres, tel qu'établi par divers organismes internationaux et par plusieurs études.

Selon les données de l'Organisation des Nations Unies(ONU), des nos jours, il y a 200 millions de personnes afrodescendantes sur le continente américain.

Au Mexique, il n'existe aucun chiffre à ce sujet, mais on estime qu'actuellement il y a 450 000 afrodescendants, d'autres sources indiquent plutôt le chiffre de 2 millions, mais le chiffre exact est inconnu.

Traduit de l'espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

http://www.vanguardia.com.mx/proponenreformaparareconocerapoblacionafrodescendiente-1960188.html