Dans le cadre du IIIème anniversaire de l'Institut de Recherches Stratégiques sur l'Afrique et sa Diaspora(Centro de Saberes Africanos) et la Journée mondiale 'Hugo Chavez est passé par ici' ( “Por aquí pasó Hugo Chávez” se célébrera le tout premier Congrès International des Savoirs Africains et de la  Diaspora “Afrocaribe Somos”: une rencontre de savoirs et visions de nos histoires communes sous le prisme de l' Afrique.

imagen-aviso-de-prensa-afrocaribe-somos

.

L'événement se tiendra du 11 au 13 février dans les installations de la Fondation Centro de Estudios Latinoamericanos Rómulo Gallegos (Celarg), à Caracas.

Depuis son lancement, le Centre des Savoirs Africains a priorisé l'étude du continent mère à travers différentes disciplines du savoir, et c'est la raison pour laquelle ce Congrès se rapporchera de nos racines africaines présentes dans la Caraïbe Insulaire et centrera son attention sur les histoires, les relations, les identités et cultures qui constituent  la diversité présente dans cette zone de la planète qui a été dénommée par l'Union Africaine  la sixième région de l'Afrique.

On prévoit que les conférences de ce Congrès abordent trois thèmes principaux : le premier parmi eux est 'De l'Afrique à la Caraibe et à Abya Yala ; reconstruire la traversée' ( “De África al Caribe Insular y a Abya Yala: reconstruyendo la travesía”), le second s'intitulera Éthique, identité, interculturalité et diversité culturelle de la Caraibe Africaine (el segundo  “Ética, identidad, interculturalidad y diversidad cultural del Caribe Africano”) et le troisième 'Présence de l'Afrique dans l'esthétique de la Caraïbe' (''Presencia de África en la estética del Caribe”).

 L'objectif est que le Congrès  “Afrocaribe Somos” devienne un forum de haut niveau pour réfléchir sur les sujets d'actualité telles que :   les réparations exigées à l'Europe par la Caraïbe pour le long processus d'esclavage et de génocide durant la colonie; le conflit entre Haïti et la République Dominicaine à cause du processus de rapatriement des nationaux haïtiens et de leurs descendants, ainsi que les défis généré dans la région par la Déclaration de la Décennie Internationale des Afrodescendants.

Par Janite Fuentes

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com