" Rebelles ", " mauvais ", " comme  la laine d'acier ". Ce sont là quelques-unes des expressions péjoratives utilisées pour décrire les cheveux des Afrodescendants au Brésil. Les cibles de ce type de commentaires racistes ont désormais l'occasion de partager leurs histoires dans un documentaire intitulé  “Qual é o pente que penteia?” [Pt ] (" Avec quel peigne te coiffes-tu? " ) .

pente-que-te-penteia-jpeg-800x388

Ce projet est celui d'Ana Esperança, une jeune étudiante en cinéma et vidéo de 25 ans à la Faculté des Arts de l'état de Paraná ( Fap / Unespar ). Le film a pour but de lutter contre le racisme . Les personnes qui souhaitenty  prendre part peuvent envoyer leurs témoignages par e -mail , ou en remplissant le formulaire sur le site web du projet [pt].

Dans un échange d'e-mails avec Global Voices, Ana indique que l'idée d'un film, qu'elle doit faire pour terminer un de ses cours, provient de sa propre expérience :

''Depuis que je suis toute petite, mes [ cheveux ] sont soumis à des traitements chimiques et j'ai grandi avec l'idée que mes cheveux sont bizarres , que je suis laide . Pendant une bonne partie de ma vie, je n'ai pas très bien accepté mon image  (...) Aujourd'hui, je suis fière de de dire que je suis ce que je veux être et non ce qu'ils m'ont dit que je devrais être.''

Le titre du film Qual é o pente que te penteia est tiré du titre d'une chanson des années 1940 composée par David Nasser et Rubens Soares et enregistrée par de nombreux célèbres artistes brésiliens parmi lesquels Elis Regina et Planet Hemp .

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com