Par:  |

 

L'initiative fait partie des propositions incluses dans la déclaration finale du sommet de Cali.

 

pub53631

Les peuples afrodescendants du monde se sont mis d'accord ce dimanche à Cali pour la création d'une alliance de promotion du développement économique et social de leurs communautés sur la base de critères de durabilité.

L'annonce a été faite lors de la clôture de la phase du IIIème Sommet  Mondial des Maires et des Dirigeants Afrodescendants, un rendez-vous qui se poursuivra mardi et mercredi prochains à Cartagena après - un receso ce lundi pour que les centaines de délégués participants puissent se déplacer de Cali à cette ville.

"Les maires ont décidé de constituer une alliance internationale pour promouvoir le développement économique des peuples africains et afrodescendants, pour promouvoir le développement social basés sur des critères de durabilité", a indiqué le directeur du Programme Présidentiel Afrocolombien,  Oscar Gamboa.

Pour constituer cette alliance, une commission de 8 membres a été formée et est constituée de trois délégués africains, deux du Brésil, undes États-Unis, un pour l'Amérique Centrale et un autre pour le reste de l'Amérique Latine, ont la représentation a été accordée à la Colombie, le Pérou ayant un délégué suppléant.

Cette initiative fait partie d'un ensemble de propositions incluses dans la déclaration dinale du sommet dont --borrador a commencé à être discuté à Cali et se poursuivra par un débat à Cartagena où il doit être approuvé mercredi prochain.

La déclaration inclut de plus des propositions pour faire les démarches en vue de la création d'un fonds pour le financement de projets de développement économique dans les localités africaines et afrodescendantes , de même que l'encouragement de réformes  législatives qui font la promotion de l'égalité d'opportunités pour la population noire dans les différents pays.

Selon les explications de Gamboa, afin de garantir la sécurité alimentaire de ces peuples, on stimulera également des pratiques durables d'agriculture, d'élevage, ganadería, chasse et taille d'arbres.

Les communautés africaines et afrodescendantes d'Amérique et d'Europe travailleront également pour obtenir à l'ONU "l'approbation et la proclamation de la Décennie des Afrodescendants " et pour promouvoir des programmes d'éducation ethnique à tous les niveaux.

"L'heure est venue pour les politiques d'inclusion sociale. Le développement économique doit signifier le bien-être pour l'ensemble de la population, y compris l'afrodescendante", a indiqué le vice-président de la Colombie, Angelino Garzón, lors de la cérémonie de clôture.

Améliorer les conditions de vie des afrodescendants, un des secteurs marginalisés par les politiques  publiques dans le monde entier, selon les participants, fait partie des principales demandes des personnes assistant au sommet.

Dans ce sens, le mandataire du comté de Broward (EE.UU.), Dale Holness, a affirmé aujourd'hui lors d'une conférence que la pauvreté dans laquelle vit la majorité des afrodescendants du monde est un héritage de l'esclavage qui peut-être combattu par lr biais d'une culture entrepreunariale qui garantit l'indépendance économique de ces communautés.

"Nous devons mettre fin à la pauvreté extrême de nombreuses de nos communautés et générer de la richesse pour nos frères ", a indiqué Holness, qui a ajouté que dans un monde capitaliste comme l'actuel, "celui qui contrôle l'argent contrôle le pouvoir e tla politique, détermine l'accès à l'éducation, le lieu de construction des infrastructures, si nous disposons ou non d'aliments, d'un toit ou des transports ".

Sur la base de cette perception, Holness a proposé la création de réseaux qui aident les afrodescendants  "à développer nos propres affaires, nos propres entreprises, pour capturer le plus grand capital au sein de nos communautés " pour un bénéfice propre.

Dans la journée de dimanche, la Banque Interaméricaine du Développement (BID) a annoncé qu'elle soutiendrait par un fond non remboursable la création d'un réseau digital de gouvernement locaux et afrodescendants en Amérique Latine et dans les Caraibes.

Dans ce réseau, "les dirigeants locaux et la communauté pourront échanger les expériences et débattre des idées pour renforcer la capacité de gestion- gestión et créer des espaces de connaissance permettant de meileures conditions de vie de ses habitants", a déclaré Adria Armbrister, le spécialiste en Développement Social de l'Unité de genre et de la Diversité  BID.

Même s'il reste encore deux jours pour la partie du sommet à Cartagena, il a également été annoncé que la Côte d'Ivoire et le Brésil accueillreont les deux prochaines éditions.

 Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

 

http://www.eltiempo.com/colombia/cali/afrodescendientes-acuerdan-alianza-para-su-desarrollo-economico-y-social_13064759-4

EFE