Zulia Mena García, présidente d'Amunafro, a eu la responsabilité de souhaiter la bienvenue au nom de la population afrodescendante au Troisième Sommet Mondial des Maires et Dirigeants  Afrodescendants.

En tant que responsable de l'Association Nationale des Maires et Gouverneurs des Municipalités et Départements ayant en majorité des Populations Afrodescendantes, (Amunafro), elle a insisté sur le fait que cet événement représente un point central dans l'agenda et l'opportunité d'inclure des politiques publiques dans les différentes régions et états qui encouragent l'incluison.

“Nous ne voulons pas des polititiques assistancialistes, nous voulons des opportunités  ”, a-t-elle précisé.

La Présidente d'Amunafro a exprimé, au nom de la population qu'elle représente, le soutien sans restriction aux dialogues de paix qui se tiennent à Cuba. “Nous avons toujours voulu vivre libres, en paix, dans la prospérité et dans la justice sociale qui constitue l'élément fondamental qui nous invite à ce Sommet ”, a-t-elle indiqué.

Elle a également lancé un appel au président de la République Juan Manuel Santos, pour qu'il ne faillisse point dans la lutte pour la souveraineté de notre pays et fasse respecter le territoire de San Andrés.

Ne permettez-pas, Monsieur le Président, que ce pays se désintègre avec la perte de 70.000 kilomètres de ce territoire, nos frères des San Andrés veulent demeurer des raizals ”, a indiqué la dirigeante.

La Présidente d'Amunafro a remercié toutes les autorités afrodescendantes pour l'attention portée à l'appel lancé pour ce 3ème Sommet Mondial. Elle a affirmé que l'humanité a une dette de reconnaissance des droits des afrodescendants qui traversent une crise, puisque historiquement, ils ont contribué au développement économique des peuples.

Nous voulons une meilleure attention dans les services de santé d'éducation, de base, que prenne fin l'exclusionde groupes sociaux comme les handicapés, les déplacés et les groupes ethniques, qui soufrent parce que dans de nombreux États la justice sociale est inexistante ”.

Elizabeth Vernaza

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://www.cali.gov.co/publicaciones.php?id=53600