La Paz-(BTV).- La Bolivie célèbre tout au long du mois de septembre le Mois de la Culture et du Peuple afro, conformément à la Loi  200 de la “Journée Naitionale du Peuple et e la ulture Afrobolivienne”.

afrobolivainos

Le chef-adjoint du Caucus national du Movimiento Al Socialismo (MAS) à la Chambre des Députés, Jorge Medina, cité par une note de presse émise par son bureau a indiqué qu'une série d'activités seront organisée en ce mois.

“Nous voulons informer tout le monde que septembre commémore le mois de l'afrobolivianité en Bolivie, raison pour laquelle une série d'activités culturelles, sporties, sociales et autres seront organisées dont vous aurez de plus amples détails au cours des jours à venir”, a indiqué le député afrobolivien.

Medina a souligné que des événements commémoratis sont en cours de planification pour ce mois avec le Ministère des Cultures et d'autres organisations de la société civile, et le point central se situera le 23 septembre.

Il a rappelé que la Loi 200 qui déclare la “Journée nationale du Peuple et de la culture afrobolivienne” établit en son Article  1.

I. Déclare le 23 septembre eclárase el 23 de septiembre “ ”, afin de réaffirmer l'identité et valoriser la culture de ceux qui en Bolivie sont les descendants des afriains.Journée Nationale du Peuple et de la Culture Afrobolivienne

II. Durant la “Journée Nationale du Peuple et de la Culture Afrobolicvienne ” se tiendront des journées culturelles de différentes natures, pour faire connaitre la richesse de la culture ancestrale africaine et ses contributions au développement de la société et à la culture de l'État Plurinational de Bolivie.

Article 2.Le Ministère des Cultures, dans le cadre de ses compétences, devra prioriser et exécuter les taches spécifiques, d'étude, de recherches et de promotion de la culture du Peuple Afrobolivien, de même que la récupération des savoirs ancestraux, des événements historiques et des lieux emblématiques.


Article 3. Le Ministère de la Panification du Développement et l'Institut National de la Statistique (INE) mettront en place les politiques nécessaires pour inclure la variable d'auto-identification Afrobolivienne dans le livret de recensement et dans les enquêtes périodiques, pour implémenter et protéger les droits du Peuple Afrobolivien. ./Rdc/CMY

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://www.opinion.com.bo/opinion/articulos/2013/0902/noticias.php?id=104874