Les législateurs de la Commission Permanente du Congrès de l'Union ont exhorté le Secrétariat de l'Éducation Publique  (SEP) et l'Inegi d'inclure la population afrodescendande dans le recensement qu'ils réalisent de la population scolaire du pays.

 

Dans un point de l'accord proposé par la député fédérale perredista Teresa Mojica Morga, il a été approuvé que l'information apparaisse dans le Recensement des Écoles, des Maitres et des Élèves de l'Éducation de Base et Spéciale 2013.

"Compte tenu du niveau d'importance que revêt ce recensement, nous souhaitons que les afromexicains soient pris en considération dans cet exercice statistique, pour avoir la certitude du nombre de cette population dans le domaine éducatif, tant en ce qui concerne les élèves que les enseignants et le personnel de travail ", est il indiqué.

Le Mexique dait face à un grand problème d'ignorance, de racisme et de discrimination contre les populations, les communautés et les personnes afromexicaines et il n'existe même pas de statistiques officiels les concernant dans les recensement de la population de l'Institut National de la Statistique et de la Géographie (Instituto Nacional de Estadística y Geografía - Inegi) ni du Conseil National de la Population ( Consejo Nacional de Población -Conapo).

Le document rappelle que le 18 janvier 2013, l'Inegi et le SEP ont convenu de mener ce recensement de septembre à novembre 2013, et dont les résultats seront prêts pour décembre de cette année. 

La législatrice du Parti de la Révolution Démocratique (PRD) pour Guerrero a souligné, selon un communiqu, que les mexicains afrodescendants sont l'un des deux groupes hautement vulnérables et abandonnés des politiques publiques.

Ils sont victimes de mauvais traitements, de marginalisation et de rejet à cause de leur apparence physique,  de la couleur de leur peau ou de leur origine ethnique, en plus du fait que sur plusieurs générations, les afrodescendants ont dû -  han tenido que padecer la pauvreté, des abus et un traitement inégal injustifié.

Selon l'Enquête Nationale sur la Discrimination (Enadis) 2010, élaborée par le Conseil National de la Prévention de la Discrimination (Conapred), au Mexique, il existe une discrimination raciale contre le peuples et les personnes afrodescendantes.

La statistique précise que parmi les données les plus frappantes, il y a celle qui indique que 74% de la population afrodescendante n'a pas accès aux services médicaux et  64,6% des personnes dans le pays se considèrent elles-mêmes comme 'morenas'(brunes).

Cependant, 54,8%  affirment qu'on insulte les gens à cause de leur couleur de peau et 15% ont ressenti que leurs droits n'ont pas été respectées pour cette même raison.

Selon l'étude de 2007, sur l'ensemble des afrodescendants, 74% n'ont pas accès aux services de santé, 96,5% de ceux parmi eux qui travaillent n'ont pas de vacances payées et 9% ne reçoivent pas d'étrennes.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com 

http://www.uniradioinforma.com/noticias/politica/articulo211597.html