La Paz, (JORNADA)
Le Sénat Bolivien a rendu hommage au peuple afrobolivien et à son Roi Julio Pinedo, au cours d'une cérémonie à laquelle ont pris part diverses autorités et membres des communautés afro-aymaras des Yungas  et de La Paz.

reyafro2

La présidente de la Chambre Haute, Gabriela Montaño, et le chef du Caucus du Movimiento al Socialismo, le sénateur Eugenio Rojas, ont remis une déclaration approuvée par le Sénat à don Julio Pinedo, en reconnaissance de la contribution décisive du peuple afrobolivien à l'intégration interculturelle des boliviens.

 "La communauté bolivienne et notre Constitution Politique de l'État reconnait le peuple afrobolivien, par conséquent, nous devons reconnaitre sa structure, son organisation et ses autorités ", a indiqué le sénateur Rojas. 

Pour sa part, le député afrobolivien Jorge Medina, à souligné la reconnaissance  de la Chambre Haute et a demandé que ces reconnaissances se transforment en action : "on doit développer des politiques publiques pour améliorer nos communautés", a-t-il indiqué.

 Le peuple afro qui réside en Bolivie depuis plus de 500 ans représente un exemple d'intégration, de connaissance, de valeurs, de spiritualités, de vision du monde et de sauvegarde de sa culture.

 Au moment de se remémorer l'histoire, le descendant du Roi Bonifacio Pinedo a indiqué : "ma personne n'a de sens que dans la mesure où je represente l'identité de communauté afrobolivienne, qui a été pleinement reconnue dans la Connstitution du pays, même si historiquement j'ai toujours servi de représentant pour ma famille ".

 Le représentant du peuple afrobolivien a ainsi remis les projets d'exécution pour que les autorités législatives puissent faire les démarches auprès des instances respectives.

 Au rythme de la saya et de la zampoñada, les populations afro-aymaras ont exposé la feuille de coca millénaire, les produits caractristiques de la région, et vers midi, , ils ont partagé avec les autorités législatives, la presse et les fonctionnaires du Sénat les mets typiques de la région, dans un aptapi.

 L'instrument législatif, dans son unique article, indique  "Rendre un hommage juste et mérité à la Communauté Afrobolivienne qui représente un témoignage exemplaire de travail, de sacrifce et d'intégration intercultruelle pour le développement de l'État Multinational de Bolivie".

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://www.jornadanet.com/n.php?a=91831-1