Rueda de prensa 

HORA CERO.- La Coordinatrice Nationale des Organisations Noires Panaméennes a lancé cette fin de semaine, et pour la deuxième année consécutive la campagne des tresses pour réaffirmer l'identité afropanaméenne.

Face aux médias de communication sociale, la Secrétaire exécutive de la Coordination Nationale des Organisations Noires Panaméennes Eunice Meneses a procédé ce samedi 27 avril au lancement de la campagne Día de las Trenzas Panamá, qui a comme image emblématique cette année l'auteure et promotrice culturelle célèbre  afrodescendante Yomira John.

Meneses a  expliqué que  cette  année  l'invitation se fera pour le lundi 20 mai, date à laquelle on s'attend à ce que tout le peuple panaméen,  particulièrement les petites filles, les adolescentes et les femmes qui vivent sur cet Isthme, portent des tresses sur leurs cheveux en reconnaissance de la diversité ethnique du Panamá, particulièrement dans ce cas de l'ascendance africaine, l'une des multiples composantes du fait panaméen.

Dès la première commémoration en mai 2012, les promoteurs de la Journée des Tresses - Panama avaient bien indiqué leur intention claire de faire respecter la diversité culturelle et l'identité de ceux qui sont  "différents", qui comme le reste des citoyens méritent que leurs droits soient respectés.

La Journée des Tresses ( Día de las Trenzas, Panamá) fait partie d'un ensemble d'activités qui se tiennent dans l'ensemble du pays à l'occasion du Mois de l'Ethnie Noire que l'on célèebre depuis mai  2000, lorsque fut approuvée établissant la date du 30 mai pour la commémoration de la négritude au Panamá. Le nombre d'activités qui rentrent dans le cadre de cette célébration qui vise à mettre en exergue l'histoire, la culture et les multiples contributions des afrodescendants à la construction de la nation panaméenne augmente chaque année.

Le programme des activités du Mois de l'Ethnie Noire (Etnia Negra) 2013 sera rempli de dizaines d'événements dans toutes les provinces du pays.

"De même que pour les années antérieures, nous sommes confiants que ce sera une autre opportunit pour que le Panama se montre tel qu'il est effectivement, c'est-à-dire un pays multiethnique et pluriculturel", a conclu la secrétaire exécutive de la  Coordination Nationale des Organisations Noires Panaméennes.