p4f2IBARRA. “Le combat pour l'égalité de condtions entre afrodescendants et métisses coule dans mon sang depuis ma naissance”, indique Tania De Jesús Medrano, qui préside la fondation  Afroéquatorienne Martina Carrillo, qui regroupe près de 60 personnes.   

 

La lutte. Des hommes et les femmes afrodescendants disposant de faibles ressources, appartiennent à cette fondation, qui à travers le restaurant  el Tangán, situé à la Casa de la Cultura Ecuatoriana (Maison de la Culture Équatorienne) à Imbabura, essaient de sauvegarder les recettes gastronomiques des afrodescendants, explique Tania.


Mon combat est constant, aujourd'hui par exemple, je me bats pour qu'on ne nous enlève pas cet espace du CCE-I, parce que c'est ici que nous obtenos des ressources pour financer et aider davantage de camarades de la fondation ”, indique-t-elle.

 
Le changement. Pour De Jesus, ce qui importe c'est travailler à changer l'idiosyncratie des personnes de son ethnie, “ce qui importe c'est de terminer le collège, d'avoir des enfants et de rester ici. Ce que nous voulons c'est de voir l'afroéquatorien occuper des postes importants et non ceux qu'il occupe traditionellement comme employé domestiques et des choses comme ça . Le travail que nous réalisons est difficile, mais pas impossible”.


Selon Tania, étudier est le meilleur outil dont peut disposer l'être humain. C'est pour cette raison qu'avec des hommes et des femmes qui forment la Fondation, ils ont réussi à établir des liens avec d'autres instances de l'État pour que les meilleures élèves afroéquatoriennes bénéficient dune bourse complète pour leurs études supérieures.

  “Martina Carrillo ne fait pas de la politique, la fondation vise le bien-être social de ses frères, et nous nous battons pour occuper des pespaces”, affirme-t-elle.


Actuellement, Tania s'efforce de récupérer l'oralité de ses populations de même que la gastronomie des anciens.

 Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://www.elnorte.ec/ibarra/varios/33455-%E2%80%9Cno-quiero-ver-afros-adornando-oficinas%E2%80%9D.html