La force et la richesse de la culture brésilienne résident dans le mélange des peuples qui ont formé l'histoire du Brésil. Ce métissage des
origines indigènes, africaines et européennes marque aujourd'hui les régions qui ont rejoint le circuit touristique du pays.

La nourriture, la religion, la culture, la musique, la danse et l'art dans la ville de Bahia constituent un lien puissant avec l'Afrique, puisque plus de 80% de la population est d'origine africaine.

Côté alimentation, on trouve à Bahia le dendê, huile de palme venue d'Afrique, qui en imprégnant l'huile de sa saveur particulière donne du goût aux moquecas, aux mariscadas, au caruru, à l'acarajé et à l'abara.

moqueca

La moqueca ( poisson,oignons, ail, lait de coco,tomates sans peau poivron rouge

et vert, huile de palme, eau, sel, poivre, citron , coriandre fraîche, persil et ciboulette hachée

Terres des orishas, des amulettes et babalorixás, le culte à Tous les Saints, Bahia est aussi la terre de tous les rites et les mythes. Les diverses expressions folkloriques témoignent de la richesse de l'imagination populaire. Rodas de Samba, Puxadas de Mastro, Capoeira, Terno do Reis, Bumba-meu-boi, Afoxé et tant d'autres colorent, animent et exposent la foi inébranlable du bahaianais partout dans la capitale et à l'intérieur de l'État.

 Les racines africaines sont également présentes dans la Capoeira. Ce mélange de danse et de lutte a été emmené d'Afrique à Bahia par les esclaves qui l'utilisaient pour se défendre. Au son rythmique et bien marqué du berimbau de barriga, du caxixi, de l'atabaque, de la conga,  du pandeiro et du reco-reco, deux participants exécutent une chorégraphie synchronisée comprenant même des coups de pied et de pirouettes. La capoeira est donc pratiquée avec maestria par le bahianais.

La bahianaise, ce personnage  des fêtes traditionnelles et les rues de Salvador de Bahia est un autre grand symbole de l'influence africaine dans cette ville brésilienne . Aussi connue sous le nom de la  "Bahiana do Acaraje''(Bahianaise de l'acarajé), elle s'habille d'une robe en dentelle, d'un collier de perles, d'amulettes et d'un foulard sur la tête. Son origine remonte à l'époque de la colonie, lorsque les femmes noires parcouraient les rues avec des plateaux en équilibre sur leurs têtes pour vendre des aliments.

Pelourinho est un lieu historique et culturelle de la ville à visiter. C'est un quartier situé dans le centre historique de Salvador, préservé et faisant partie du patrimoine historique de l'UNESCO. Il se distingue cpmme un quartier majoritairement noir et un des principaux centres de l'effervescence culturelle de Salvador. C'est un endroit riche en coutumes culturelles, un pôle musical et de l'artisanat bahianais.


Cette présence de divers groupes ethniques africains, ainsi que des éléments de la culture autochtone et européenne permettent à Bahia d'être un endroit totalement magique.

La beauté naturelle que nous offre le paysage, l'esprit d'aventure et la volonté du Brésil, transforment le pays en un des lieux touristiques majeurs du monde. Pour ajouter à tout cela, Salvador possède également la diversité culturelle comme l'attraction principale de cet état brésilien.


Salvador est une des principales destinations touristiques du Brésil. La ville réussit à attirer toute l'année des touristes d'orignines diverses qui souhaitent connaitre davantage le patrimoine architectural de la ville et découvrir la culture de Bahia.

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

Sofia Silva

http://hardmusica.pt/noticia_detalhe.php?cd_noticia=14438