18 novembre 2012

'Afromexicains' ou 'noirs', les afrodescendans au Mexique restent invisibles

Par Margarita Warnholtz Locht (la tlacuila)    Quand j'ai rencontré mon ami Isidro dans les années 1995, il était negro (noir). Je ne l'ai plus revu pendant quelques années et un jour quand je suis allée lui rendre visite à son domicile de Cuajinicuilapa, Guerrero, je l'ai retrouvé qui n'était plus noir, non pas parce qu'il avait subi un traitement à la Michael Jackson, mais parce qu'il se désignait lui-même comme étant un afromexicain, parce que de nos jours, c'est le terme  ''politiquement correct''. Nous... [Lire la suite]