Comme indiqué il y a quelques semaines, Danny Glover offrira ses talents, en se joignant au casting des vedettes du projet sur le soulèvement d'esclaves  Tula, The revolt, du réalisateur hollandais Jeroen Leinders, basé sur l'histoire vraie d'une révolte d'esclaves éclatée en 1795 sur l'île de Curaçao, une colonie hollandaise , et de Tula, qui se sont levés contre leurs oppresseurs, et qui a conduit à la révolte qui dura environ un mois.

tula1x  
Le casting d'acteurs a finalement été annoncé à la mi Octobre lors d'une conférence de presse à Willemstad, et Glover en sera le principal sur une liste qui comprend également Obi Abili, Jeroen Krabbé, Derek de Lint, Henriette Tol et Barry Hay.

Obi Abili (un acteur britannique d'orignine nigériane ) aura dans le film le rôle de Tula, tandis que Glover jouera Shinishi, un rôle que les producteurs qualifient de très important.

La recherche sur internet sur Shinishi n'a donné aucun résultat, donc au moment de l'écriture de ce mesage, je n'ai pas été en mesure de commenter exactement qui c'était et comment il a contribué à la révolte (Finalement Shinishi était l'ainé du groupe des insurgés).

Mais heureusement, je suis tombé sur cet interview vidéo de Glover qui parle de Shinishi, et répond aux questions que j'ai eues (certains d'entre elles en tout cas) sur le personnage. Vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous, dans laquelle il va plus loin que son rôle, et raconte une partie de son expérience personnelle en ce qui a trait au récit 
du film.

Les réalisateurs espèrent de terminer le film et de le sortir en 2013, une année qui marque le 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage sur l'île de Curaçao (1863).

...
Le réalisateur, Leinders Jeroen (qui a une importante expérience dans le cinéma documentaire) affirme avoir passé une grande partie de sa jeunesse à Curaçao, et y avoir travaillé pendant les 7 dernières années. Quand il a pris connaissance du récit historique de la révolte des esclaves, il a eu l'idée d'en faire un film, et nous y sommes.

La rébellion était née du fait que Tula et un premier groupe de 40 à 50 esclaves avaient fait trois demandes à leurs  surveillants: la fin des punitions collectives, la fin du travail les dimanches, et enfin, le droit d'acheter leurs vêtements où ils voulaient, et non uniquement chez de leurs maîtres, ce qui était la règle à ce moment.

 Ils n'ont apparemment pas obtenu ce qu'ils demandaient, ce qui a amené Tula à organiser un groupe de compagnons esclaves qui se sont jurés de ne plus travailler comme esclaves. La rébellion qui avait en fait débuté sous forme pacifique avait était sensée être ''gagnée par les mots plutôt que par les armes'', a duré plus d'un mois. Mais, malheureusement, elle ne prit pas fin aussi paisiblement qu'elle avait commencé, car les forces coloniales l'écrasèrent,  Tula fut capturé, torturé, condamné et exécuté.


Ce film racontera son histoire - un homme vénéré à Curaçao aujourd'hui. Les producteurs en parlent comme d'un film d'action dramatique.

L'INTERVIEW DANY GLOVER --
 
Extrait traduit de l'Anglais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/
http://blogs.indiewire.com/shadowandact/danny-glover-talks-his-role-as-shinishi-in-tula-the-revolt-feature-on-slave-uprising-in-curacao