Le taux de chômage des jeunes femmes afrodescendantes en Uruguay (25,4 %) est 11 fois plus élevé que celui des hommes non afrodescendants de plus de 30 anss (2,3 %), selon les statistiques de 2010 du Fonds des Nations Unies pour la Population (Unpfa).

 

  

 

L'écart entre ses chiffres s'explique, selon l'Unpfa, "par des couches de discrimination superposées, un phénomène que l'on appelle discrimination multiple et par lequel la combinaison de l'ascendance africaine avec d'autres attributs, comme le sexe féminin, fait que certains groupes aient une situation plus compromise en terme de bien-être".

Le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale   (CEDR) des Nations Unies a noté avec préoccupation cette double discrimination envers les femmes afrodescendantes en Uruguay dans un rapport de  2011.

LE CEDR a recommandé à l'État uruguayen d'implémenter des mesures spéciales pour "éviter l'augmentation du déséquilibre et l'intensification de la situation de discrimination dont sont objets la population indigène et les afrouruguayens", et a insisté sur la nécessité pour l'État de promouvoir "l' intégration des femmes afrodescendantes au marché de l'emploi, particulier leur accès aux emplois qui nécessitent une formation supérieure".

Ledit rapport relève pour s'en féliciter certaines des mesures déjà adoptées en Uruguay, comme la création du Secrétariat des Femmes Afrodescendantes au sein de l'Institut National des Femmes (InMujeres) et l'inclusion d'une "dimension du genre et de l'ethnie ou de la race" dans l' application, au niveau municipal, du Second Plan d'Égalité des Chances et des Droits entre les Femmes et les Hommes, 2007-2010.

A l'occaison de la Journée de la Femme Afrodescendante, ce Secrétariat a accordé le prix Amanda Rorra. Ce Prix est organisé depuis 2006 et il reconnait les femmes de l'ensemble du pays qui par leurs actions ont contribué à améliorer les conditions de la population afrodescendante ou à combattre le racisme.

 Le Prix a été reçu par les organisations suivantes: Uafro, Acsun, Mizangas, OMA, Club Uruguay, Pastoral Afro, Cecupi, Raíces Afro, Frontera Afro, Ubuntu et Audeca.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://www.google.ca/search?hl=fr&gl=ca&tbm=nws&q=Mujeres+afro+a+la+zaga+en+empleo&oq=Mujeres+afro+a+la+zaga+en+empleo&gs_l=news-cc.12..43j43i400.4125.4125.0.5501.1.1.0.0.0.0.75.75.1.1.0...0.0...1ac.S4wung4KVfk