AFROECUATORIANOS_1_0
Photo: Archivo/Agencia Andes.
 

Guayaquil, abril 23, (Andes).- Le Mouvement Afroéquatorien pour l'Égalité des Droits (Movimiento Afroecuatoriano por la Igualdad de Derechos) représenté par Mayquel Godoy Peralta s'est joint dès lundi à la demande de création d'une "commission" de surveillance de la formation des Conseils de l'Égalité tel que prescris par les articles 156 et 157 de la Constitution de l'Équateur.

"Nous soutenons la marche qui est partie le 15 avril d'Esmeraldas à Quito pour demander au Président de la République, Rafael Correa, de nous inclure dans le processus de transformation du pays".
 
Godoy Peralta souligne le soutien et l'opportunité que le gouvernement actuel apporte aux minorités pour qu'elles s'intègrent au service public, comme cela se produit au Ministère des Affaires Étrangères et dans d'autres institutions.
 
"Lorsque j'ai vu ces secrétaires consulaires, j'ai ressenti de la fierté. Les prescriptions de la Constitution sont en train d'être respectées, nous voulons qu'il soit demandé à chaque Ministre de nous intégrer,'' indique Godoy.
 
Cependant, il a prévenu que le soutien ne serait apporté qu'aux afroéquatoriens formés académiquement pour occuper n'importe quel poste public: "Nous ne croyons pas qu'on nous donnera des postes seulement parce que nous sommes afros. Étudions. Soyons capables et quand on nous donnera notre chance, nous répondrons présents".
 
Trois groupes d'afroéquatoriens et allumeront des bougies et se regrouperont à l'extérieur des églises et Cathédrale, La Merced et San Francisco de Guayaquil.

Selon la Carta Magna, les conseils exerceront des atributions dans la formulation, l'observation, le suivi et l'évaluation des politiques publiques liées aux thématiques de genre, ethniques, générationnelles, interculturelles, du handicaps et de mobilité humaine. Le projet est entre les mains du Secrétariat des Peuples . 
 

 Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://andes.info.ec/actualidad/1784.html