Auteur: lt10digital.com.ar |  Source : SI

 hqdefault
La députée  Alicia Gutiérrez du bloc SI du Front Progressiste, a présenté un projet pour instituer la journée du 17 avril comme  “Journée Provinciale des Afroargentins du Tronc Colonial ” (Province de Santa Fe), afin de reconnaitre les citoyens afroargentins du tronc colonial comme peuple préexistant à la Nation.

" Nous instituons le 17 avril, car dans la ville de Santa Fe en ce jour de l'année 2011, fut installée la plaque disant : 1850-1910 PASEO DE LAS TRES CULTURAS (PROMENADE DES TROIS CULTURES). Ce fait significatif pour la culture afroargentine, qui jusqu'à ce moment avait été ingorée et exclue, a été concrétisée en commémoaration de la mémoire des peuples originaires, africains et européens réunis dans cette ville."

Ce lieu est enclavé dans le “Paseo de las tres culturas” entre les Musées Ethnographique et Historique, le Couvent de San Francisco et la rue calle San Martín de la ville de Santa Fe.

L'initiative est née avec pour objectif d'amener l'État à reconnaitre les afroargentins du tronc colonial comme un des peuples préexistants à la Nation, puisque leur présence est aussi ancienne que celle des conquistadors espagnols. Les esclaves furent amenés par ces derniers et l'État a continué à en bénéficier, jusqu'à l'abolition finale de l'esclavage. Non seulement on a ignoré cet acteur historique protagoniste de notre histoire, de notre culture et de notre identité, mais on a tissé un manteau de l'oubli qui l'a relégué à un silence social généralisé.

Dès la colonisation espagnole dans ce qui est aujourd'hui l'Argentine , il y a eu une population noire africaine esclavisée. Même si l'Assemblée de l'année XIII établit le principe juridique de la liberté des ventres pour les ceux nés à partir de son instrumentation, l'abolition de l'esclavage ne fut déclarée qu'en 1853, dans la Constitución Nationale. Cependant, à Buenos Aires, ce n'est que plus tard en 1861 qu'elle entra en vigueur lorsque fut souscrite la réforme de la Constitution promulguée à Santa Fe par la Convention  Provinciale une année plus tôt.Dans le système esclavagiste, les noirs étaient chosifiés et utilisés pour différentes corvées (service domestique) servant de statut social.
 
Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com