TEGUCIGALPA.- La communauté Garifuna du Honduras a commémoré le 14 mars dernier les 217 années de la mort de son plus grand leader Joseph Satuyé par le biais de prestations artistiques. Les festivités se sont tenues dans le Parc Central de Tegucigalpa devant un nombre important d'habitants de la capitale.
parque

Les membres du Ballet Garífuna National ont lancé l'hommage posthume avec une prestation de danse. Au rythme des tambours, les danseurs ont commencé à bouger leurs hanches avec une grande cadence et ont fait résonner les instruments, évoquant les rituels de leurs ancêtres.

Sous les applaudissements nourris des spectateurs, la journée s'est progressivement animée et à la tombée de la nuit, les danseurs avec à leur tête Armando Crisanto ont pris congé avec la traditionnelle  “Sopa de Caracol”.

Dans le cadre du programme, on a souhaité un grand succès et un fraternel à bientôt à l'hondurienne Ashanti Crisanto qui a voyagé pour les États-Unis pour exposer la richesse de sa culture dans le cadre du Reality Show International  ¡Q’Viva! The Chosen.

L'événement est un avant-goût de la grande célébration du Mois de l'Héritage Culturel (Garifuna) qui se tiendra du 7 au 12 avril.

Joseph Satuyé fut le héros historique du peuple garífuna. Durant tout sa vie, il a sans cesse combattu l'impérialisme britannique et sa prétention de s'approprier du territoire garifuna dans les Petites Antilles.

 

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com