I

La Paz / Anf | Le rapport de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'homme en Bolivie relèeve les politiques implémetées en faveur du peuple afrobolivien.

005153_600
Le rapport a été présenté le 20 mars dernier à Genève (Suisse) par Navanethem Pillay, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme .

“Des politiques gouvernementales en faveur des afroboliviens ont été intitées. En coordination avec les Ministères de la Justice et de l'Éducation, les organisations afroboliviennes ont constitué le Conseil National du Peuple Afrobolivien (Consejo Nacional del Pueblo Afroboliviano), une instance non gouvernementale composée de représentants d'organisations de base des zones rurales et urbaines du pays. On peut également souligner leur participation au Comité National contre le Racisme et Toute forme de Discrimination et au Conseil National des Droits Humains”, indique l'article 14 du rapport.

Le document fait également mention de la recherche développée par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) intitulé : “Evaluación de la seguridad alimentaria de los pueblos afrodescendientes en las comunidades de los Yungas de La Paz”(Évaluation de la sécurité alimentaire des peuples afrodescendants dans les communautés des Yungas de la Paz), dans lequel sont indiqués les objectifs qui restent à atteindre en faveur du peuple afrobolivien.

L'information disponible sur les communautés rurales afroboliviennes indique que des contraintes persistent en ce qui concerne la jouissance des droits à la santé, à l'éducation, à l'habitat et à l'alimentation appropriée, particulièrement pour les femmes, les peits garçons et filles  les ainés”, indique l'article 15 du rapport de l'ONU.

À ce sujet, le député Jorge Medina (MAS) a indiqué que l'ONU a commencé à prendre en compte les contributions et les besoins du peuple afrobolivien. “C'est bien de savoir que l'Onu, depuis l'accesion du président Evo Morales au pouvoir, prend en compte les politiques et les activités réalisées par le peuple afrobolivien et les recherches menées pour connaitre les besoins qui sont les nôtres , s'est-il réjoui.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com