SCCPE (Córdoba, Argentina – 04.10.2011 / Télam) - Les Associations historiques et sociales de Córdoba (Argentine) réaliseront une traversée de de la Cordillère des Andes à dos de mulet, émulant ainsi l'armée créée par le général San Martín, en hommage aux afrodescendants qui en faisaient partie.

soldatsLa traversée se fera du 8 au 20 février prochain, "en mémoire et en hommage aux soldats noirs de San Martín", a indiqué Carlos Ferreyra, coordinateur de l'initiative.

L'hommage a été organisé par la Commission Argentine de Réparation Historique, la Commission Intenationale de Réparation Historique à l'Afroaméricain, l'espace ouvert Arde la Memoria, la Corriente Atilio López, le Grouped 'études et de Recherches des Cordobés (Geic) et l'Institut Général José de San Martín.

La traversée sera réalisée par environ cent personnes à travers le passage de Los Patos. Elle débutera le 8 février à Mendoza.

Le contingent se rendra par la suite au Pérou, en Équateur et au Vénézuela , et le 20 février Buenos Aires, il assistera à l'inauguration du Monument en Mémoire et du Souvenir de l'Esclavage.

Sa participation à la Conférence Internationale sur la Vérité, la Justice, la Réparation et la Mémoire qui se tiendra du 21 au 23 férvrier au Congrs de la Nation est également prévue .

Le coordinateur a indiqué que c'est hommage est possible grâce à "l'existence d'un projet national et populaire dans le pays, qui facilite la visibilisation croissante des afroargentins à travers le dernier recensement, des politiques antidiscriminatoires implémetées par le gouvernement national et le renforcement du patrimone culturel ".

"L'argentine a une dette historique par rapport au crime de lèse humanité que représente le trafic transatlantique des esclaves vers notre pays et face à l'oubli des contributions afroargentines à la construction de la Patrie, notamment dans le domaine politique, socila, cultuel et militaire ", a-t-il ajouté.

Il a précisé que 2011, "année internationale de Reconnaissance des Contributions Afrodescendantes offre une conjoncture unique pour la construction d'un projet de reconnaissance et de réparation, avec le soutien des pays d'Amérique du Sud, de même que l'Unasur, l'Unesco et l'ONU".

Comme antécédants, Ferreyra a cité les traversées des Pyrénées par des réfugiés républicains espagnols durant la Guerre Civile; les traversées routinières des mouvements sanmartiniens de Mendoza, La Rioja, San Juan et Catamarca, les projets de réparation historique des peuples de la Caraibe et d'Amérique du Sud et les programmes de rattrapage face à l'Arpatheid en Afrique du Sud . (Télam)

 

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com