Par Agencia EFE

San José,(EFE).- Le Premier Sommet Mondial de la Jeunesse Afrodescendante (Cumbre Mundial de Juventud Afrodescendiente) a pris fin le au Costa Rica vendredi dernier par un appel lancé aux gouvernements pour qu'ils formulent des politiques publiques visant le déveoppement de cette population et l'éradication du raicisme.

joveDans la déclaration final, le sommet a exigé des États "de fournir des ressources techniques-financières pour l'implémentation effective de politiques publiques et d'actions affirmatives qui contriubueront au développement intégral et identitaire des jeunes afrodescendants ".

Au cours de l'événement qui a débuté mercredi dernier et dans le cadre de l'Année Internationale des Afrodescendants ont pris part près de 150 jeunes militants de quelques 40 pays d'Amérique, de la caraibe, de l'Europe et de l'Afrique.

La déclaration a également exhorté "les gouvernements, la communauté internationale et le mouvement afrodescendant à concevoir et à implémenter des stratégies adéquates aux besoins et aux demandes des jeunes afrodescenantews dans tous les agendas et espaces de revendication de leurs droits ".

Elle a également condamné "l'état de vulnérabilité que subissent les jeunes afrodescendants, produit par le racisme historique, l,exclusion, la discrimination raciale et les inégalités structurelles et institutionnalisées ".

jov2Les jeunes ont affirmé que la discrimination s'est traduite par "l'absence d'un projet de vie digne, de développement et de sécurité humaine ", ce qui s'est transformé en un "quotidien de violence et de violations silencieuses et systématiques des droits humains".

Le sommet auquel ont pris part en majorité des leaders d'organisations non gouvernementales était organisé autour de tables rondes, de conférences magistrales et de débats tournamt autour de thématiques liées aux droits humains des afrodescendants.

L'organisation de la rencontre mondiale a reçu le soutien du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits Humains, le Fonds des Nations Unies pour la Population, le Programme des Nations Unies pour le Développement, le Gouvernement du Costa Rica et les entreprises privées

En août dernier s'est tenu au Honduras le Ier Sommet Mondial des Afrodescendants (I Cumbre Mundial de Afrodescendientes) auquel ont pris part plus de 800 délégués de 30 pays et il avait pris fin avec la demande d'un Forum Permanent aux Nations Unies, l'Organisation des États Africains et l'Union Européenne.

 

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com