L'acteur nord américain Danny Glover sera à la tête d'une importante délégation de cinéastes d'Afrique et de la Caraïbe qui prendront part ici à une rencontre sur la production audiovisuelle de ses régions et sur leurs liens culturels et identitaires.

gloverOrganisé par la Oficina de la Muestra Itinerante de Cine del Caribe (Bureau de l'Exposition Itinérante du Ciné de la Caraibe), le rendez-vous se tiendra la semaine prochaine à l'Hôtel Nacional de Cuba, et comprendra des débats, des tables rondes et des communications sur les composantes esthétiques et narratives de la filmographie des deux territoires.

En conférence de presse ce vendredi, le cinéaste cubain Rigoberto López, président de la Muestra, a affirmé que ce sera un moment unique pour amorcer un dialogue qui facilitera des perspectives réelles de collaboration.

La grande Caraïbe serait méconnaisable selon lui sans l'empreinte des millions d'africains qui ont contribué à la formation de notre histoire et de notre spiritualité.

La rencontre s'inscrit dans le cadre de l'Année Internationale des Afrodescendants déclaré par l'UNESCO et abordera des thématiques comme la participation de la femme dans le cinéma africain et caribéen, le rôle des médias audiovisuels dans la construction de l'identité des enfants et des adolescents, et la recherche des alternatives pour la distribution et la projection des films.

Plus de 40 réalisateurs, universitaires et spécialistes de tout le continent africain et de pays comme les États-Unis, le Brésil, l'équateur, le Panama, le Mexique, la République Dominicaine, Aruba et de la Barbade prendront part à la rencontre.

Parmi ceux qui ont confirmé leur présence se distinguent le cinéaste et professeur Manthia Diawara, directeur de l'Institut des Études Afroaméricaines de l'université de New-York, le réalisateur Zozimo Bulbul, directeur du concours du cinéma noir au Brésil et l'ancien ministre de la culture malien Cheick Omar Sissoko.

Seront également présents la présidente du Parlement Surinamien Jennifer Geerlings Simons, le président de l'Association des cinéastes du Sénégal , Manssur Sora Wade, et le réalisateur malien Souleiman Sisse.

Parallèlement, se tiendra pour la première fois dans la capitale et dans 11 autres villes de l'ile une Semaine du Ciné Africain, avec 16 films de 12 pays, parmi lesquels Bamako, du mauritanien Adberrahmane Sissako.

La muestra sera inaugurée par El hombre que grita, Prix Spécial du Jury de Cannes 2010, à la production duquel assisterason directeur Mahamat Saleh Haroun.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://www.cubadebate.cu/noticias/2011/09/08/danny-glover-asistira-a-encuentro-de-cineastas-africanos-y-caribenos-en-cuba/