Par Agencia EFE –

 

México (EFE).- L'exposition intitulée "Abriendo los ojos: Afro-México"(ouvrir les yeux : le Mexique Afro) a été inaugurée ce mercredi dans la capitale mexicaine pour montrer le Mexique "dans lequel sont inclus les afrodescendants", a indiqué la photographe qui en est l'auteure, Paulina García Hubard.

afromex3"Ils sont ici depuis plus de 500 ans et sans eux, le visage de ce pays ne serait pas le même ", a précisé l'artiste mexicaine lors de l'inauguration de l'exhibition à la galerie ouverte des grilles de Chapultepec, situées dans l'emblématique Paseo de la Reforma (Promenade de la Réforme).

L'exposition est un recueil d'images prises au cours des cinq dernières années sur les côtes des états sudistes d' Oaxaca et Guerrero, une expérience "enrichissante pour le coeur, l'âme, le corps, dans la manière de vivre ", a-t-elle indiqué.

Pour García Hubard, exposer sur les grilles de Chapultepec, un lieu ouvert au regard de milliers de personnes est très important, car "il y a une très grande méconnsaissance des afroaméricains".

"Mes amis voyaient les photos et pensaient que c'était Cuba, la Colombie ou l'Afrique. C'est pour cette raison que je voulais qu'un grand nombre de personnes les voient ", ajoute-t-elle.

afromex1De son expérience avec cette population, elle retire un enseignement : "même si nous sommes différents, nous sommes tous égaux. Il y a beaucoup à apprendre et c'est pourquoi c'est important que les gens ouvrent les yeux en voyant ces images".

Lors de l'inauguration, la présidente du comité scientifique de la route de l'esclave de l'Unesco-Inah, María Elisa Velázquez, a rappelé qu'environ 250.000 personnes sont arrivées dès le 16ème siècle sur tout le territoire de la Nouvelle espagne et ont intégré les villes, les haciendas et les mines.

"Ils ont travaillé et ils sont venus avec leurs pratiques culturelles. L'ensemble du Mexique est imprégné par cet héritage dont nous devons nos enorgueillir et que nous devons connaitre", a-t-elle indiqué.

Pour Ricardo Bucio, président du Conseil National de Prévention de la Discrimination (Conapred), cette exposition qui se tient dans le cadre de l'Année internationale de la population afrodescendantte est une "énorme occasion " de connaitre cette population et de "l'intégrer dans la société ".

"Nous devons comprendre que le Mexique peut être viable dans le futur s'il inclut de manière égale et avec les mêmes droits toutes les personnes qui l'habitent", a-t-il indiqué.

L'exposition présente également des phtographies de Manuel González de la Parra, Franck Courtel et de Cristian Salvatierra, qui ont exploré l'état oriental de de Veracruz.

 

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com