La Secrétaire Adjointe pour les Droits civils du Département de l'Éducation des États-Unis, Russlynn Ali et des recteurs américains ont rend visite à l'Université Zumbi dos Palmares. La Faculté Zumbi dos Palmares a reçu le 29 août dernier, la visite de la secrétaire adjointe aux Droits Civils du Département de l'Éducation des États-Unis d'Amérique, Russlynn Ali. Cette dernière était à la tête d'une délégation des recteurs des universités noires historiques venue prendre part à des réunions relatives aux programmes d'échange et autres partenariats avec les institutions brésiliennes. Dans un discours bref, la Secrétaire a souligné les différences cruciales entre les politiques d'inclusion des Noirs au Brésil et aux États-Unis.

zumbi

Dans ce sens, il faut rappeler que la Cour suprême nord américaine ne permet pas les quotas raciaux comme ceux existant au Brésil, mais considère qu'il est constitutionnel que les universités prennent en compte la race comme un facteur pour sélectionner ses étudiants.

"Il n'est pas permis d'utiliser les quotas aux Etats-Unis, mais nous voulons tout de même savoir comment cela fonctionne ici au Brésil. Nous voulons comprendre comment le processus d'inclusion des noirs fonctionne au Brésil pour pouvoir savoir comment renforcer les relations dans le domaine de l'éducation entre les deux pays ", a déclaré Ali.

La secrétaire a également souligné la croissance inspirante de l'université Zumbi dos Palmares au cours des 7 dernières années et a souligné l'esprit de leadership du Recteur Jose Vicente. "Je me sens très inspiré par le travail réalisé ici. Passer de 200 à 1800 étudiants, en si peu de temps est un miracle. Notre visite d'aujourd'hui marque le début d'un partenariat. Je vous donne aujourd'hui ma parole et mon engagement que je ferai tout ce qui est possible pour que cela se produise. Jose Vicente est un leader à la tête d'un travail incroyable et prometteur ", a déclaré Ali.

Le recteur de la Faculté Zumbi dos Palmares, José Vicente, a suggéré à la secrétaire une coopération académique plus importante avec des échanges avec les universités noires historiques et une plus grande participation entreprises américaines dans le recrutement de stagiaires afrodescendants pour leur offrir des opportunités sur le marché du travail.

zumbi1

A la clôture de la réunion avec les étudiants, à laquelle ont pris part les recteurs des Universités de Louisiane, de Floride, de la Morgan et de Caroline du Nord, la secrétaire nord américaine a indiqué qu'elle envisage de développer la coopération universitaire, intellectuelle et l'échange des étudiants avec la Faculté Zumbi dos Palmares.

"La présence de la secrétaire et de la délégation des recteurs a été importante pour Zumbi dos Palmares, non seulement parce que c'est l'Année de l'Afrodescendant, institué par l'ONU, mais pour la reconnaissance internationale de notre travail qui est d'apporter le changement par l'éducation", a déclaré le recteur Jose Vicente.

Accords de coopération universitaire

Lors de la réunion entre les présidents des universités noires historiques, le directeur académique de Zumbi, le professeur. Dr Hédio Silva et les coordonnateurs des cours de l'institution, de nombreuses idées ont surgi visant à formater le partenariat d'échanges.

Tout le monde est tombé d'accord sur le fait qu'au départ les échanges de cours accordés soient de courte durée, comme des cours d'été, pour une durée d'un mois.

Les recteurs américains se sont montrés très intéressés par le cours de Transport Terrestre et par une expérience et une meilleure compréhension du travail que réalise la Faculté de Pédagogie par le biais du Centre de Recherche des Relations Ethniques et Raciales (Núcleo de Pesquisa das Relações Etnicorracionais - NEPRE) dans les communautés quilombolas.

Le coordonnateur du cours d'Administration de l'Université Zumbi dos Palmares, le professeur. Ms. Marcio Juliano a souligné l'importance des cours dans le domaines des politiques publiques, et a également noté que la faculté développe actuellement un Projet Ethanol dans le nord-est du Brésil et dans un endroit à définir aux États-Unis.

Le recteur de la Morgan State University, le Dr M'bare N'Gom, a également suggéré que des échanges de professeurs soient effectués.

Pour définir dans les faits le format de ce partenariat, les deux parties vont établir une ébauche de sa mise en oeuvre, les règles ayant déjà été définies, et le Dr. Hédio sera le contact pour conclure l'accord avec Meldon Hollis du Département d'Etat à Washington, et spécialiste des questions de diversité, qui représentait le groupe des recteurs internationaux.

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

http://news.afrobras.org.br/index.php?option=com_content&view=article&id=1293:um-exemplo-para-o-brasil&catid=34:noticias&Itemid=55